layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Des tests pour le Covid-19 à l’usage des vétérinaires

Des tests pour le Covid-19 à l’usage des vétérinaires

Article publié le : 30/04/2020

Non destiné à être commercialisé et non recommandé pour l’heure, un laboratoire vétérinaire a mis au point un test afin de diagnostiquer le Covid-19 chez les chiens et les chats. Plus de 5 000 animaux ont d’ores et déjà été dépistés par le biais d’échantillons provenant de 17 pays… tous se sont révélés négatifs. Ces résultats confortent le point de vue scientifique selon lequel les chiens et les chats ne transmettent pas ce coronavirus aux humains. Même si l’éventualité du portage du virus sur le poil d’animaux domestiques contaminés du fait de leur « promiscuité » avec une personne elle-même infectée n’est pas exclue. Entre temps, aux États-Unis, un carlin s’est révélé être le premier cas de chien testé positif au Covid-19 dans le cadre d’une étude menée en Caroline du Nord.

Le laboratoire de diagnostic vétérinaire Idexx, qui commercialise notamment de nombreux tests PCR afin de diagnostiquer des infections à coronavirus comme la toux de chenil chez le chien ou encore la PIF (Péritonite Infectieuse Féline) et le coronavirus FCoV chez le chat a mis au point un test de dépistage au Covid-19 pour les chiens et les chats.

« Nous avons suivi l’évolution rapide de la crise sanitaire partout dans le monde, en examinant tout particulièrement les effets de l’infection sur les animaux domestiques », explique Jay Mazelsky, président et directeur général des Laboratoires Idexx.

« Bien qu’il n’y ait actuellement aucune preuve que les chiens ou les chats puissent transmettre le virus à l’être humain, nous avons été convaincus de la pertinence de la démarche dès lors que les preuves cliniques ont démontré l’existence d’un risque, certes rare, d’infection, depuis l'Homme vers les animaux, notamment chez les chats et les furets. Nos clients du monde entier nous ont également fait savoir que les vétérinaires avaient besoin de pouvoir réaliser un tel test. »

Le laboratoire a reçu plus de 5 000 échantillons de chiens, chats et chevaux en provenance de 17 pays différents pour tenter d’y déceler des traces du Covid-19 chez des chats, des chiens et des chevaux présentant des symptômes respiratoires… les résultats de ces tests se sont tous révélés négatifs. Ceci suggère que les chiens et les chats vivant au contact d’humains infectés ne sont généralement pas contaminés, sauf cas rares et isolés.

La transmission du Covid-19 de l’animal à l’Homme est scientifiquement exclue, même s’il demeure des questions sur la possibilité d’être contaminé en caressant ou en embrassant par exemple un chien ou un chat malade, qui aurait lui-même été infecté au contact d’une personne ayant contracté le Covid-19. C’est ce que l’on appelle la contamination environnementale.

Transmission du coronaviri-us Covid-19 : majoritairement interhumaine

Selon les directives d’IDEXX, qui s’alignent sur celles des experts médicaux, les vétérinaires pourront commander le Test IDEXX RealPCR™ SARS-CoV-2 (Covid-19) après avoir consulté une autorité sanitaire publique (pour les États-Unis, un vétérinaire d’État par exemple) et lorsque trois critères spécifiques seront remplis :

- L’animal vit dans le même foyer qu’une personne atteinte du Covid-19 ou ayant été déclarée positive au virus.

- Des tests de dépistage pour les infections les plus communes ont déjà été réalisés sur l’animal et toutes ces infections ont été écartées.

- L’animal (plus particulièrement si c’est un chat ou un furet) présente des signes cliniques évocateurs du Covid-19.

Un test spécifiquement vétérinaire n’ayant pas pour but d’être commercialisé

Le laboratoire ne s’attend pas à ce que ce test spécifiquement vétérinaire n’ayant pas pour but d’être commercialisé ait une incidence sur la réalisation des tests de dépistage du Covid-19 réalisé sur les humains ni sur la disponibilité de ces derniers.

« Les principales autorités sanitaires ainsi que les vétérinaires d’Idexx s’accordent à dire que la transmission du SARS-CoV-2 est majoritairement interhumaine et recommandent de ne pas dépister les animaux asymptomatique », peut-on lire dans un communiqué.

« Si les principales autorités sanitaires viennent à découvrir qu’il est pertinent de dépister la présence du Covid-19 chez les animaux de compagnie, IDEXX se tiendra prêt à commercialiser le test IDEXX RealPCRTM SARS-CoV-2 (Covid-19) », poursuit Jay Mazelsky. « Les animaux de compagnie sont des membres importants de notre famille et nous voulons les garder en bonne santé et en sécurité. Nous allons continuer à surveiller l’évolution du Covid-19 et l’état de santé des animaux de compagnie dans tous les Laboratoires de référence Idexx de notre réseau. »

Parallèlement à ces efforts, la filiale d’Idexx consacrée à la santé humaine, OPTI Medical Systems, a déclaré qu’elle sera bientôt en mesure d’apporter son soutien au dépistage du Covid-19 chez l’humain grâce au développement d’un kit de test PCR rendu possible par l’expertise d’Idexx en matière de conception et de fabrication de tests PCR pour le bétail. OPTI Medical a validé un kit de test PCR spécifiquement conçu pour les humains, que la société prévoit, dans un premier temps, de distribuer en quantité limitée à ses clients existants qui réalisent des tests de dépistage du Covid-19 chez les humains. Cette initiative en est toutefois à un stade précoce, précise le laboratoire.

L'Ordre des Vétérinaires lance un appel à l'attention de la Commission européenne

Enfin concernant les tests en vue de dépister le Covid-19 chez les animaux de compagnie, l'Ordre National des Vétérinaires s'est exprimé à ce sujet, lançant un appel à l'attention de la Comission européenne. L'Ordre indique que cette dernière «  est informée de plusieurs initiatives qui sont en train de voir le jour de la part de sociétés privées à propos de tests SARS-CoV-2 chez les animaux, notamment chez les animaux de compagnie, et elle a jugé utile d'appeler l'attention des services vétérinaires nationaux.

« En l'état actuel des connaissances scientifiques, des réserves sont formulées quant à l'intérêt sanitaire (individuel ou collectif) de ces tests. En effet, selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), comme de l'avis de l'ANSES, à ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie propagent la maladie (la propagation du COVID-19 est le résultat d'une transmission d'homme à homme) et il n'est donc pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être. De ce fait, des tests à grande échelle sur les animaux de compagnie ne sont actuellement pas recommandés par les autorités, et l'opportunité et la justification de telles initiatives apparaissent discutables dans les circonstances actuelles. 

« Mais cela ne veut pas dire que rien ne doit être entrepris : afin d'approfondir les connaissances scientifiques et de faire la lumière sur la dynamique possible de l'infection par le SARS-CoV-2 chez différentes espèces animales, des recherches avec des protocoles stricts sont menées actuellement en Europe sous le contrôle des autorités ou des agences sanitaires des États membres. »

 

Un carlin testé positif au Covid-19

Un carlin, répondant au nom de Winston, a été testé positif au Covid-19 dans le cadre d’une étude conduite par la Duke University de Caroline du Nord.

Ses maîtres avaient eux-mêmes contracté ce coronavirus. Wiston a présenté plusieurs symptômes comme une perte d’appétit, de la toux, des éternuements… Ce chien avait pour habitude de dormir dans le lit de sa maîtresse et de lécher les assiettes des repas de la famille.

Il semble, selon le Dr Chris Woods, qui est à la tête de cette étude, que Winston soit le premier chien à être testé positif au Covid-19 aux États-Unis. A noter que les autres animaux de compagnie de cette famille parmi lesquels un second chien, un chat et un lézard, n’ont pas été infectés.

Rappelons que deux chiens à Hong Kong ainsi qu’un chat en Belgique ont été testés positifs sans développer de symptômes.  Des cas restant extrêmement rares ; il est mis en avant par de nombreuses autorités scientifiques l’absence de transmission du coronavirus Covid-19 par les chiens et les chats à l’Homme.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Chien malade Pif chat
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure