Claude Pacheteau

Comment donner un cachet à son chien ou chat ?

Votre vétérinaire a prescrit un traitement pour votre chien ou chat. Il peut vous avoir montré comment donner un cachet ou du sirop à votre animal. Mais une fois à la maison, les choses ne se passent pas toujours aussi facilement ! Voici quelques conseils pour administrer un médicament, même aux plus réticents et réfractaires des chiens et chats !

Votre vétérinaire a prescrit un traitement pour votre chien ou chat. Il peut vous avoir montré comment donner un cachet ou du sirop à votre animal. Mais une fois à la maison, les choses ne se passent pas toujours aussi facilement ! Voici quelques conseils pour administrer un médicament, même aux plus réticents et réfractaires des chiens et chats !

Le chien ou chat « glouton » : avec ceux-là, pas de difficulté, tout fait ventre ! Mais certains animaux n’apprécient guère les médicaments. On peut facilement le comprendre.

Diverses solutions existent pour que vous soyez sûrs que votre compagnon prenne bien son traitement. Car il faut respecter les recommandations du vétérinaire (durée, dose…). Cela est essentiel pour une guérison rapide de l’animal.

 

Avoir recours à la manière « forte »

 

Utiliser la manière forte. Ce n’est pas le mieux ni le plus simple. Mais quand d’autres méthodes ne fonctionnent pas, vous n’aurez pas le choix.

Pour cela, on maintient la bouche du chien ou chat ouverte et l’on place le cachet au plus profond en s’aidant d’un doigt. En veillant tout de même à ne pas blesser l’animal ou le faire vomir !

Ensuite, on maintien la bouche fermée le temps qu’il déglutisse, la tête maintenue vers l’arrière. Et surtout : on veille à ce qu’il ne recrache pas son cachet. Car certains sont très doués pour cela !

S’il s’agit d’un liquide (comme un sirop, par exemple), on peut utiliser une seringue placée à la commissure des lèvres. Le produit sera instillé progressivement afin de laisser le temps au chien ou chat de bien déglutir.

Un liquide peut aussi être placé dans l’eau de boisson de l’animal. Mais encore faut-il être certain qu’il va boire suffisamment. Ce qui n’est pas certain.

 

Et si vous rusiez ?

 

Le cachet peut être dissimulé dans une friandise, un morceau de fromage à pâte molle (style Vache-Qui-Rit) ou de viande (jambon). Là aussi, on prend le temps de s’assurer que le traitement est bien avalé.

Un comprimé peut aussi être écrasé et être placé dans la nourriture. Mais attention, le fait de piler un comprimé peut faire ressortir un goût désagréable que le chien et le chat repèrera très rapidement ! Et il se détournera du coup de sa nourriture, même la plus appréciée.

 

Des médicaments appètents

 

Votre vétérinaire pourra disposer de traitements appètents. Ils sont formulés de telle sorte que le chien ou chat va les manger comme une friandise. Mais tous les traitements ne bénéficient pas de ce principe.

 

Utiliser un « lance-pilule »

 

Pour les cachets, vous pourrez utiliser un « lance-pilule». Cet accessoire permet d'envoyer un comprimé dans la gorge de l’animal. Certains permettent en même temps que « l’envoi » du comprimé de lancer un jet d'eau. Ce qui peut faciliter la prise.

Toutes ces méthodes peuvent s’appliquer lors de l’administration d’un antiparasitaire (autre qu’en spot-on, c’est-à-dire pipette) ou d’un vermifuge. Deux actes essentiels pour une bonne protection de votre chien ou chat contre de nombreuses maladies.

Si avez souscrit une formule Premium chien ou Premium chat de SantéVet, vous pourrez utiliser votre forfait prévention pour en financer l’achat des antiparasitaires et des vermifuges.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien et chat

Photos : 123rf