layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Chiens sauveteurs : hommages aux retraités du 11 septembre

Chiens sauveteurs : hommages aux retraités du 11 septembre

Article publié le : 02/05/2019

Alors que vient d’être commémoré le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre à New York, quelques articles sont revenus sur les chiens sauveteurs qui sont intervenus dans les décombres. Une manière de ne pas oublier que les chiens ont joué aussi un rôle très important. 

« Je n’avais jamais vraiment pensé qu’elle serait un chien de recherche efficace », a confié à l’agence de presse Reuters la maîtresse de Red, dans le cadre d’un dossier spécial publié par Paris Match. 

Cette chienne, parmi d’autres (des labrador, golden, bergers allemands, colley, rottweilers, etc.), a participé aux recherches dans les décombres après les attentats de New York et l’effondrement des deux tours du World Center ou encore du Pentagone. Sa pugnacité, son dévouement et ses aptitudes ont permis la découverte de nombreux corps dans les décombres du Pentagone.

« Je trouvais que sa personnalité n’était pas vraiment compatible avec ce que l’on attend d’un chien sauveteur », poursuit sa maîtresse. « Par la suite, peu importe ce que je lui demandais de faire – que ce soit grimper des obstacles, ou se rendre quelque part alors que je me tenais loin d’elle -, elle obéissait à chaque fois, et faisait ce qui était demandé à la perfection. » 

Dix ans après le drame du 11 septembre, nombreux sont les chiens sauveteurs de l’époque sont morts de vieillesse ou de maladie, parfois consécutive à leur travail dans les fouilles. 

Red, pour sa part, est toujours en vie et… en bonne santé. Agée aujourd’hui de douze ans, elle a un peu perdu de sa fougue mais comme en témoigne sa maître, elle « prend toujours plaisir à s’attaquer aux parcours d’exercice d’Annapolis, dans le Maryland, où elle coule une retraite paisible ». Une retraite somme toute vraiment bien méritée.


Trakr élu le chien le plus digne d'être cloné 


Trakr a pour sa part gardé des séquelles, comme certains humains, ayant travaillé dans la poussière des décombres. Les fumées étaient très toxiques dans les ruines du World Trade Center.

Décédé en avril dernier à l’âge de 16 ans – ce qui est très « honorable », ce berger allemand appartenant à James Symington, un policier de Halifax (Canada) à la retraite, a été cloné cinq fois. 

Trakr avait été choisi en juin 2008 parmi de nombreux autres congénères comme le « chien le plus digne d'être cloné » lors du concours Golden Clone Giveaway lancé par BioArts International. Il avait en effet sauvé plusieurs vies. 

Cette entreprise californienne est spécialisée dans le clonage d’animaux. Elle offrait alors aux propriétaires la possibilité de répliquer gratuitement leur animal (un coût estimé à 144 000 dollars américain, soit 106 000 euros environ). Elle a pour cela travaillé en collaboration avec le laboratoire sud-coréen SooAm Biotech Research Foundation

Les cinq chiens issus de ces clonages ont été récemment présentés à Los Angeles, au maître de celui dont ils sont la copie génétique. 


De magnifiques exemples du dévouement des chiens

Le 14 septembre 2001, un chien a mené un aveugle en bas de 70 étages du World Trade Center juste avant que la tour ne s'écroule. 

Sur Facebook, une page a été créée en hommage aux derniers chiens de secours survivants du 11 septembre.

A lire aussi sur le site Clair de Femme, l’histoire de ces chiens héros dont on parle si peu. 



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo DR

Chien d’assistance

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure