Claude Pacheteau

Chiens sans papier : quel recours ?

Chez certaines races, le livre généalogique dans lequel sont inscrits les chiens de race sont dits « ouverts ». Cela permet de « rattraper » les chiens qui, sans papier, apparaissent être de beaux sujets par le biais d’une confirmation à titre initial. 


Certains clubs de races canines acceptent d’inscrire des chiens sans papier dans leur livre généalogique. C’est ce que l’on appelle une « inscription à titre initial ». 

Mais tous les livres des clubs de race ne le permettent pas. Chez certains, le livre est fermé et cette inscription de « dernière minute » est donc impossible. 

Il ne faut donc pas croire que tous les chiens sans papiers vont pouvoir devenir des chiens de pure race. Il faut par exemple s’assurer qu’un tel chien ne soit pas porteur d’une tare qui pourrait par la suite se répandre dans le cheptel. 

Le respect du standard

Le chien doit bien entendu se rapprocher le plus possible des points énoncés dans son standard et ne pas présenter de défauts le rendant impropre à la confirmation

Ce sont les experts confirmateurs qui, après les avoir examinés, le détermineront. Rappelons qu’un éleveur sérieux inscrit sa production au LOF (Livre des origines français) et tout futur acquéreur doit trouver un chiot de qualité auprès des éleveurs professionnels ou amateurs passionnés qui produisent de bons et beaux chiens. 

Quel intérêt ?

Transformer le statut d’un chien sans papier en celui de pure race n’a d’intérêt que si l’on souhaite assurer une descendance de chiots de pure race.

Cela peut aussi être envisager pour un chien de « bonne qualité » que l’on souhaiterait présenter en expositions canines de beauté

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale 

Photo : Fotolia.com