layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Ces parasites qui empoisonnent la vie des chiens et chats

Ces parasites qui empoisonnent la vie des chiens et chats

Article publié le : 13/11/2020

On parle très souvent des puces et des tiques contre lesquelles il est indispensable de protéger les chiens et chats. Mais il existe d’autres parasites présents dans l’environnement. Poux, teignes, aoûtats, gale… ces parasites peuvent parfois passer plus ou moins inaperçus. Et pour certains sont transmissibles à l’homme.

 

Il est essentiel de protéger le chien et le chat contre les parasites externes. Puces, tiques, insectes… il existe pour cela des traitements antiparasitaires que vous recommandera le vétérinaire. Il vous en précisera le mode et la fréquence d’utilisation.Des traitements qui peuvent être financés à l'aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d'assurance santé animale pour chien et chat. 

 

Parasites du chien et du chat : à chacun son traitement

 

Il convient de rappeler que chien et chat ne peuvent pas être traités de la même manière. Certains produits utilisés par exemple chez le chien ne doivent absolument pas l’être chez le chat. De même, si chien et chat cohabitent, certaines précautions sont à prendre dans les premières heures qui suivent l’application d’un spray ou d’une pipette, par exemple. C’est pour cela que l’avis du spécialiste de la santé animale est important.

 

Etre à « l’écoute » de son chien ou chat

 

De nombreux autres parasites concernent les animaux de compagnie. Présents dans l’environnement extérieur, ils peuvent facilement infester le chien ou le chat.

Des parasites contre lesquels il n’existe pas toujours de traitement préventif. D’où l’intérêt d’inspecter régulièrement son compagnon. Qu’il ait accès ou non à l’extérieur, comme ce peut être le cas pour les chats. Et d’être à « l’écoute » de certains comportements anormaux. Tels des grattages excessifs, des léchages, une gêne évidente.

En prenant les choses en main très rapidement, les parasites qui peuvent concerner les chiens et chats se soignent en général très bien. Même si certains traitements sont plus longs que d’autres et demandent de la constance.

 

Poux chez le chien et chat : des parasites différents de ceux des enfants

 

Les poux sont la hantise des parents pour leurs enfants ! En période de rentrée scolaire, principalement. Chiens et chats peuvent être infestés par des poux. Piqueurs ou broyeurs chez le chien et poux broyeurs chez le chat, ces poux des animaux domestiques sont différents de ceux qui peuvent infester les humains.

A ce sujet, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) rappele régulièrement que les produits vétérinaires ne sont pas adaptés aux enfants dans le traitement des poux ! 

L’infestation par les poux est contagieuse entre animaux. Une femelle peut pondre jusqu’à une soixantaine d’œufs. Les poux adultes s’accrochent au poil (à la base) et se nourrissent de sang.

La présence de poux chez le chien et chat peut tout à fait passer inaperçue. On peut observer des grattements. Le poil prend une apparence de « malpropreté » et en inspectant l’animal il est possible de voir la présence de larves.

En cas de forte infestation, le vétérinaire pourra recommander une tonte de l’animal. Mais une chance avec les poux ! Il existe pour les combattre des antiparasitaires efficaces. Généralement les mêmes que ceux qui luttent dans le même temps contre les puces, tiques, voire insectes.

 

 

Gale sarcoptique du chien : un acarien qui prolifère

 

C’est principalement le chien qui est concerné par la gale sarcoptique. Il s’agit d’une affection cutanée très contagieuse (également pour l’Homme). La transmission se fait facilement entre chiens, mais aussi à partir d’objets contaminés.

Comme bon nombre d’affections cutanées, les symptômes sont des grattages. Des rougeurs peuvent également être visibles sur la peau, formant petits boutons et/ou croutes.

Le risque de la gale sarcoptique, si elle n’est pas traitée rapidement est d’occasionner une surinfection bactérienne. La gale sarcoptique peut s’étendre à de nombreux endroits du corps : oreilles, poitrail, tour des yeux, etc.

Le vétérinaire procèdera à un raclage cutané pour poser son diagnostic. Comme toute affection de ce type, la visite, les examens complémentaires et le traitement mis en place sont pris en charge par l’assurance santé animale du chien et du chat. A hauteur de la formule souscrite par le maître.

Outre le traitement de l’animal, l’environnement devra également faire l’objet d’un assainissement. Comme les endroits de couchage, notamment. Si plusieurs animaux vivent ensemble, il est préférable de tous les traiter.

 

La teigne : une mycose due à des champignons

 

Divers champignons peuvent être responsables de la teigne. Cette mycose peut se transmettre entre animaux. Chiens et chats sont concernés par cette maladie très contagieuse qui peut se transmettre aussi à l’homme.

Le chien, contrairement à ce que l’on observe chez le chat, peut tout à fait être infesté sans présenter de démangeaisons. Ce qui peut retarder la prise de conscience du maître de l’existence d’un tel problème.

Chez le chat, on peut là aussi voir des croutes, observer un poil cassant, comme « rasé ».

Pour guérir la teigne, une lotion sera prescrite par le vétérinaire qui pourra être complétée par un traitement à administrer oralement. Traiter la teigne peut demander un certain temps.

 

Aoûtats : des parasites qui ne sont pas présents qu’au mois d’août !

 

Enfin les aoûtats, qui portent bien mal leur nom puisque ces parasites ne sont pas uniquement présents au mois d’août, comme leur appellation pourrait le laisser penser.

Suivant les conditions climatiques, les acariens responsables peuvent apparaître dès le printemps. Et une infestation durant l’été peut fort bien se manifester jusqu’en octobre !

Les aoûtats sont présents dans les pelouses ou dans les champs. Ils se fixent sur la peau et on peut les remarquer par leur couleur orange vif tout à fait spécifique. Ils peuvent siéger sur la face de l’animal. Mais aussi au niveau des pavillons des oreilles, le ventre ou entre les doigts (espaces interdigités).

Les aoûtats entraînent de fortes démangeaisons, ce qui peut conduire à mettre la peau de l’animal à vif. Chiens et chats se grattent, mais peuvent aussi se lécher de manière frénétique. C’est de toute façon un signe à prendre en compte pour consulter, quelque soit le parasite responsable.

Par chance là aussi, nombreux sont les antiparasitaires qui luttent également contre les aoûtats.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : 123rf

Tique Anti-puces Antiparasitaire

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure