layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Une fillette défigurée par un chien : plainte déposée

Une fillette défigurée par un chien : plainte déposée

Article publié le : 29/09/2015

A Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), un chien a défiguré une fillette de 4 ans. Les parents de la victime et le propriétaire du chien, issu de la SPA, se retournent contre l'association où l'animal a été adopté. 

Samedi 16 juillet, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), un chien a défiguré une fillette de 4 ans. Les parents de la victime et le propriétaire du chien, issu de la SPA, se retournent contre l'association où l'animal a été adopté. 

Les faits se sont produits le 16 juillet lors d'une fête entre amis. Alors que le chien, un bull-terrier, se trouvait sur un canapé, la fillette de quatre ans s'est approchée et a levé la main, a indiqué le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer. C'est alors que le chien l'a mordu, entraînant des plaies à une oreille et au nez. 

L'animal "chahuté" par un jeune garçon peu de temps avant l'accident avait commencé à grogner. 

Fallait-il autoriser l'adoption de ce chien ? En tout cas, les parents de la victime et le propriétaire de l'animal se retournent contre la SPA d'où est issu le bull-terrier en question (une race non concernée par la loi sur les chiens dits dangereux). 


Des antécédents qui peuvent inquiéter


Ce qui est inquiétant, c'est qu'en septembre dernier, ce bull terrier de 7 ans s'était nourri du cadavre de son maître, décédé de mort naturelle.

L'animal n'avait pas été euthanasié parce qu'il avait agi par "instinct de survie" et ne s'était pas attaqué à quelqu'un de vivant, a indiqué Jérémie Marion, directeur général de la société Opale Capture Environnement, qui assure le service animalier de la commune ou se sont déroulés ces faits.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la SPA, qui a proposé le chien à l'adoption, affirme pour sa part qu'un vétérinaire avait établi un certificat indiquant qu'il n'était pas dangereux. Le propriétaire du chien, qui l'avait adoptée au refuge début juillet, a affirmé qu'il n'avait pas été averti du passé de l'animal, ce que le directrice de la SPA du Boulonnais dément.

Malgré ses blessures, les jours de la fillette ne sont pas en danger.

A lire également notre article sur une récente étude concernant les morsures de chiens en France




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Race de chien Chien dangereux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure