layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Un observatoire de la protection des animaux de compagnie

Un observatoire de la protection des animaux de compagnie

Article publié le : 03/06/2021

La lutte contre la maltraitance des animaux de compagnie poursuit son déploiement avec l’installation de l’Observatoire de la protection des animaux de compagnie. Il s’agit du premier plan d’actions visant à lutter contre la maltraitance présenté en décembre 2020 par Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Sa mise en place vient s’ajouter à une série de dispositifs du plan France Relance pleinement appropriés par le réseau associatif et encore en cours de déploiement.

245 projets locaux ont déjà pu être soutenus, pour un total de 7 millions d’euros.

Installé le 28 mai 2021 à l’initiative de Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’observatoire de la protection des animaux de compagnie fait partie des propositions adoptées lors du vote fin janvier 2021 à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la maltraitance animale.

Cet observatoire doit permettre, pour la première fois en France, de disposer de données consolidées sur le nombre d'abandons d’animaux et sur leurs principales causes.

Elles seront analysées par le Centre national de référence sur le bien-être animal qui fédère les acteurs de la recherche, du développement et de la formation.

L’Observatoire de la protection des animaux de compagnie est composé de représentants des collectivités, d’experts, d'acteurs de l'identification et de la protection animale, de représentants de la société civile, des vétérinaires et des professionnels.

Lutte contre les abandons : des premiers avis attendus dès l’été 2021

Il rendra d’ici l’été 2021 des premiers avis et recommandations pour améliorer les politiques publiques en matière de lutte contre les abandons.

Le volet agricole du plan France Relance propose des mesures d’accompagnement des associations de protection des animaux de compagnie dont 7 millions d’euros ont d’ores et déjà pu être attribués à :

- 5 associations nationales de protection animale pour encourager le renforcement de leurs

activités et le partage de leurs expertises à des structures locales ;

- 64 campagnes de stérilisation de chats ou de chiens (achat de matériel, prise en charge des

frais vétérinaires...) portées par des collectivités ou des associations ;

- 176 projets de travaux de modernisation ou d’équipements pour des refuges déjà existants

ou en cours de création (dont 147 structures d’accueils de carnivores domestiques et 29 refuges équins).

Pour ces deux derniers volets, de nombreux projets sont encore en cours d’instruction et les lauréats seront annoncés dans les prochaines semaines.

Évaluer l’abandon des animaux de compagnie en France au-delà de simples estimations

« La France détient le record du nombre d’abandons d’animaux de compagnie. Nous devons agir contre cela avec détermination », a indiqué Julien Denormandie.

« C’est un combat collectif dans lequel le Gouvernement s’est pleinement engagé. Au-delà du soutien aux associations déployé par le plan France Relance, l’Observatoire de la protection des animaux de compagnie lancé aujourd’hui nous permettra de construire demain des politiques publiques plus efficaces car fondées sur de véritables outils de suivi, l’évaluation de l’abandon en France relevant jusqu’alors de simples estimations. »

Ethics for Animals appelle le ministère de l'Agriculture à inclure les associations sans refuge dans les réflexions

Ethics for Animals (voir encadré) a salué la création de l'Observatoire de la protection des animaux de compagnie 

 « Afin que ce projet ambitieux et nécessaire porte au mieux les enjeux de la protection animale et de la lutte contre l'abandon, et puisse orienter les politiques publiques de manière éclairée », Ethics for Animals appelle le ministère de l'Agriculture à  « s'assurer que la voix des associations sans refuge fasse partie intégrante des réflexions ».

Plus de 3 000 associations de protection animale sans refuge en France

Si la France compte 775 associations avec refuge, on dénombre plus de 3 000 associations sans refuge sur le territoire, qui agissent au quotidien pour sauver les animaux de l'abandon et de l'euthanasie.

« Elles constituent donc la majorité du maillage associatif de protection animale, peuvent prendre en charge jusqu'à deux fois plus d'animaux que les refuges et assurent des missions irremplaçables : l'accueil, les soins et la stérilisation des animaux, leur placement en familles d'accueil et leur adoption », met en avant Ethics for Animals.

Elles jouent donc selon elle « un rôle essentiel dans la lutte contre l'abandon, et doivent faire partie de l'équation ».

Ethics for Animals : en savoir plus

Créée en 2019 par des militants de la cause animale, Ethics for Animals est une association loi 1901 qui se donne pour mission d'accompagner les associations de protection animale, de les conseiller et de les professionnaliser, pour mieux lutter contre l'abandon et la maltraitance des animaux de compagnie.

Ethics for Animals œuvre pour atteindre 3 objectifs :

- Venir en aide à d'autres structures de protection animale, de défendre leurs intérêts auprès des décideurs politiques.

- D'informer, sensibiliser le grand public via des campagnes thématiques contre l'abandon, la maltraitance animale, le trafic d'animaux

- De faire connaître aux décideurs politiques la protection animale et plus particulièrement les associations indépendantes

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123RF

Maltraitance animale
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure