layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Troubles locomoteurs du chien : les traitements associés

Troubles locomoteurs du chien : les traitements associés

Article publié le : 06/07/2021

Rencontre avec le Dr Artem Rogalev, vétérinaire spécialisé en physiothérapie/rééducation fonctionnelle des carnivores domestiques, responsable d’Alforme. Basé au sein de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne), ce centre est pour l’heure le plus grand en France. 

En France, 5 000 chiens sont opérés chaque année d’une hernie discale. 20 000 sont handicapés, souvent dû à l’arthrose ou à des maladies dégénératives. Comme chez les humains, les chiens peuvent dorénavant bénéficier de solutions de rééducation adaptées, ainsi que de matériel orthopédique de pointe contribuant ainsi à améliorer leur qualité de vie. Rencontre avec le Dr Artem Rogalev, vétérinaire spécialisé en physiothérapie/rééducation fonctionnelle des carnivores domestiques, responsable d’Alforme. Basé au sein de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne), ce centre est pour l’heure le plus grand en France. 

Qu’est-ce qu’une faible mobilité articulaire ?

Dr Rogalev : C’est une difficulté pour l’animal à étendre ou à fléchir une articulation dans le cadre de ses mouvements.


Comment reconnaître les signes de problèmes articulaires ?

Dr Rogalev : L’animal présente des difficultés à se lever, se déplacer, courir, sauter, jouer. Ces signes peuvent aussi se manifester par une boiterie plus ou moins importante, des raideurs ou des articulations gonflées. Les chiens de grands formats sont plus sujets aux problèmes articulaires : labradors, goldens retriever, bouviers bernois, rottweilers...


Quelles en sont les causes ?

Dr Rogalev : La dysplasie (malformation de l’articulation), l’arthrose (dégénérescence liée à l’âge), les ruptures ligamentaires, la surcharge pondérale, les phénomènes infectieux, les accidents.


Quels sont les signaux d’alarme d’une perte de mobilité ?

Dr Rogalev : Un animal moins joueur, moins actif, qui a plus de mal à se déplacer. Des difficultés souvent marquées en début de journée ou après une période d’activité importante. Des gémissements, plaintes peuvent aussi accompagner certains mouvements. 

 

Face aux douleurs, le traitement chirurgical n’est pas forcément le seul à envisager



Le traitement chirurgical est-il le seul remède approprié pour soigner la souffrance du chien ?

Dr Rogalev : Pas forcément, d’autres moyens thérapeutiques existent pour soulager l’animal : Traitement médicamenteux, rééducation fonctionnelle, acupuncture, ostéopathie.


Qu’est-ce que la physiothérapie ?

Dr Rogalev : La physiothérapie ou rééducation fonctionnelle est l’utilisation d’un ensemble de techniques non invasives à des fins de prévention ou de traitement des divers troubles fonctionnels et locomoteurs d’un animal. 


Un chien souffrant de troubles neurologiques peut-il bénéficier de soins de physiothérapie ?

Dr Rogalev : Oui. Cela permet de stimuler les mouvements de l’animal et d’améliorer sa récupération.


Quels sont les bienfaits de la physiothérapie ?

Dr Rogalev : Amélioration des capacités locomotrices, soulagement de la douleur, reprise de masse musculaire, meilleure récupération post-chirurgicale, prévention de l’arthrose, amélioration du fonctionnement cardio respiratoire, perte de poids, etc. 


Quelles techniques utilisent les vétérinaires spécialisés ?

Dr Rogalev : L’hydrothérapie (utilisation de l’eau, en piscine ou dans un tapis roulant aquatique), les massages, l’éléctrostimulation ou les ultrasons, la cryothérapie (utilisation du froid), la thermothérapie (utilisation du chaud). Quelques contre-indications pour l’hydrothérapie : tels que des plaies, les chaleurs de la chienne, des problèmes d’incontinences, ou une otite par exemple


La physiothérapie aussi en guide de prévention



Peut-on utiliser la physiothérapie en période pré-opératoire, en guise de prévention ?

Dr Rogalev : Oui, pour effectivement prévenir et retarder l’apparition de l’arthrose dans le cadre de la dysplasie. Utilisée avant la chirurgie, elle peut aussi en améliorer les résultats, comme dans le cas d’exérèse tête col du fémur. Il arrive même dans certains cas, qu’en utilisant la physiothérapie au préalable, la chirurgie ne soit plus nécessaire.

 

Comment le vétérinaire spécialisé définit le programme de soins ?

Dr Rogalev : En fonction de l’affection, de son ancienneté, mais surtout selon le bilan que le vétérinaire  aura effectué de l’animal. Cet examen permet de mettre en évidence les atteintes qui handicapent l’animal et qu’il faudra traiter. Ce programme de soins sera ensuite évolutif face aux progrès de l’animal au cours de sa rééducation.


La présence du maître lors des séances est tout à fait souhaitable



Le propriétaire peut-il participer à chaque séance de rééducation ?

Dr Rogalev : Oui. Sa présence permet d’une part d’aider à détendre l’animal (ce qui est important dans le cadre des massages par exemple) ou au contraire de le motiver comme dans le cas de la nage en piscine.


Un appareillage orthopédique pour accompagner la rééducation à domicile



Pourquoi Alforme a-t-il établi un partenariat avec la société Sophiadog qui commercialise le Kerdog ?

Dr Rogalev : Alforme a été séduit par ce chariot réellement novateur. C’est un  appareil orthopédique de grande qualité et d’une grande simplicité d’utilisation dont nous avons immédiatement compris l’intérêt qu’il pouvait apporter aux  animaux paralysés.


Comment définissez-vous le Kerdog ?

Dr Rogalev : Le Kerdog est un chariot permettant au propriétaire d’accompagner à domicile la rééducation de son chien, dont le système nerveux a été touché. Contrairement aux chariots classiques, le Kerdog permet d’apporter un soutien et une autonomie à l’animal. 


Quelles sont les spécificités de ce matériel orthopédique ?

Dr Rogalev : Ce matériel possède un pédalier (comme sur un vélo) qui permet de fixer les pattes de l’animal dessus. La position du pédalier change selon l’évolution et la récupération du chien, il s’adapte aux différents stades de la paralysie. 


Auriez-vous un exemple précis d’un chien dont le Kerdog aurait été un élément clef de sa récupération ?

Dr Rogalev : Apollo, un teckel de 7 ans opéré pour une hernie discale de stade 5, avec perte de la sensibilité, a bénéficié dans les jours qui ont suivi sa chirurgie du Kerdog (pendant 1 mois). Accompagné de séances de rééducation, il a retrouvé une totale autonomie, alors que le pronostic de récupération était initialement réservé. 


La physiothérapie peut-elle s’utiliser pour les chiens de sport, d’utilité et de chasse ?


Dr Rogalev : Oui bien sûr. On l’utilise pour renforcer musculairement les animaux, traiter au mieux des entorses, tendinites ou lésions musculaires ou travailler les appuis pour prévenir des blessures. Enfin une partie du matériel de physiothérapie (tapis roulant aquatique notamment) peut aussi servir à l’entrainement.

Quelle est la durée de la rééducation ? 

Dr Rogalev : La durée de la rééducation varie en fonction de l’affection, de la coopération de l’animal et de l’implication du propriétaire dans les soins à domicile (massage par exemple).


Rééducation fonctionnelle chez l’animal : une demande grandissante de la part des maîtres

 

Comment a évolué la rééducation animale en France ?

Dr Rogalev :
 On constate une demande grandissante de la part des propriétaires et de plus en plus de centres s’ouvrent, avec des vétérinaires motivés. A titre d’exemple, à l’UMES (Unité de Médecine de l’Elevage et du Sport) à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort où la rééducation a commencé en 1996 en France, on est passé d’une quarantaine de soins par an dans les années 2000, à plus de 2100 soins en 2012. 

Ceci a permis de déboucher en 2013 à la création à l’ENVA d’Alforme, la plus grande plateforme de rééducation à l’heure actuelle. Il y a donc un réel développement de la discipline.

Courtoisie Carine Celibert


Rééducation, remise en forme : les prises en charge par l’assurance santé animale

Toutes les formules d’assurance santé animale de SantéVet remboursent les frais vétérinaires en cas de maladies et d’accident. 

SantéVet prend également en charge les "techniques de soins" telles que celles proposées par le centre Alforme puisqu'elles sont dispensées par des vétérinaires. 

Il est important, si l’on souhaite avoir recours à des médecines « douces », « manuelles », de la rééducation fonctionnelle, etc. de s’adresser à un vétérinaire. 

 

Kerdog : les bienfaits de la rééducation à domicile

Votre chien a eu un accident ou une maladie qui a engendré une paralysie totale ou partielle de son arrière train ? Ce peut être le cas s'il souffre notamment d'une hernie discale, entre autres. 

SantéVet met à votre disposition à partir de 100 €/mois pour les chiens assurés chez santéVet (et 150 € pour les chiens non assurés) un appareillage Kerdog, chariot de rééducation orthopédique

Il facilitera non seulement le déplacement de votre chien, mais l'aidera aussi à retrouver sa mobilité plus rapidement. 

Ce chariot permet une gestion évolutive du handicap grâce à son pédalier adaptable : fixe ou assistance activée. Grâce à cet appareil, vous pouvez élaborer un programme de rééducation avec votre vétérinaire traitant.

Pour en savoir plus sur le programme SantéVet Mobility, rendez-vous sur notre site ou bien demander conseils à l’un de nos conseillers au 04 78 173 800. 

A visiter également, le site de Sophiadog : www.sophiadog.com, le spécialiste du chariot pour chiens handicapés.  

Kerdog : des maîtres qui ont appareillé leur chien témoignent.




SantéVet

Le Spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : Alforme/Sophiadog/DR

Hernie discale

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure