layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Education et activités

Refus d’appât : l’apprendre en 5 semaines à votre chien

Refus d’appât : l’apprendre en 5 semaines à votre chien

Article publié le : 08/08/2019

Se promener avec son chien en forêt, dans les champs ou au bord de l’eau. Le voir gambader quelques dizaines de mètres devant vous, s’immobiliser, sentir quelques chose, s’apprêter à le manger, entendre votre voix loin derrière dire calmement « Laisse » ou « Pas toucher », passer à autre chose et continuer la balade. En 5 semaines environ, si vous travaillez quelques minutes chaque jour, vous pourrez apprendre à votre chien le refus d’appât : un ordre bien utile. Un éducateur canin nous conseille pour cela afin que votre chien évite de manger tout ce qui passe sous sa truffe et qui peut être avarié, toxique, voire au pire empoisonné.  

1 - Le refus d’appât « présenté »

Vous allez durant une semaine environ tenir votre chien en laisse, le laisser libre de ses mouvements,  présenter à votre chien des friandises (une à la fois) et dire soit : « Prends » (et vous la lui laissez prendre évidement !), soit « Laisse » (ou tout autre ordre qui vous convient).

Ce que vous attendez de lui dans ce cas, c’est qu’il détourne ne serait-ce que quelques secondes le regard de la friandise. A ce moment, dites-lui « Prends » et donnez-la lui.

L’idée première est que s’il fait l’effort de se détourner de la friandise, il la gagnera finalement !  Ce qui ne sera pas forcement vrai par la suite. Plus tard, vous pourrez toujours remplacer ce qu’il aura abandonné par une récompense que vous lui offrirez.

Petit à petit, vous deviendrez plus exigeant et lui demanderez de détourner le regard plus longtemps puis pas seulement le regard mais la tête…

Commencez à travailler dans le calme, pourquoi pas dans votre salon ou votre cuisine. Le but est que vous soyez sûr que le chien détourne le regard par volonté et non parce qu’il aurait entendu ou aperçu quelque chose autour de lui.

Après une semaine environ, une fois que lorsque vous dites « Laisse », votre chien se détourne franchement de l’appât (ou se recule, s’assied ou se couche) ; vous êtes prêt à travailler la « poursuite » : l’appât que vous présentiez jusqu’à présent l’était de façon immobile, vous allez maintenant en redisant « Laisse » le replacer devant la truffe du chien où qu’il soit et àplusieurs reprises.

Après trois ou quatre refus de sa part, il l’à bien mérité et vous pouvez le lui donner en prononçant la ‘’formule magique’’ : « Prends » ou « Mange ».

Tout cela vous prendra environ une semaine, peut être dix jours et vous voila aux portes de la deuxième étape.  

2 - Le refus d’appât « posé à vue » 

Mettez votre chien en laisse, afin de le maîtriser ; demander lui de s’asseoir, dites-lui « Laisse » puis posez à un mètre environ une friandise.

S’il ne bouge pas, approchez-la centimètre par centimètre. Redonnez l’ordre lorsqu’elle sera à portée de gueule. Félicitez-le de la voix s’il résiste. Une fois qu’il reste impassible avec une croquette entre les pattes, redressez-vous et, sans lâcher la laisse, éloignez-vous de lui. Tout cela ne devrait pas prendre plus de 4 ou 5 jours.

Reproduisez le même schéma en plaçant le chien en position couchée et en repartant évidement avec la friandise à un mètre environ.

Fin de la seconde partie, votre chien est couché, une friandise entre les pattes ou posée sur l’une d’entre elles et vous êtes debout à un ou deux mètres de lui. Bravo, bon boulot…Continuons. 

3 - Le refus d’appât « lancé » 

Pour cette troisième étape, l’aide d’un assistant est un plus. Il lancera les appâts. Vous vous tiendrez face à lui à un mètre ou deux, tout dépend de l’habileté du lanceur. S’il est doué, il peut lancer volontairement légèrement à côté du chien pour lui faciliter la tâche. On attend du chien (qui a déjà deux à trois semaines d’entraînement) qu’il détourne la tête ou au moins garde la gueule fermée plutôt que de tenter de gober l’appât au vol. En une semaine, même quand l’appât arrive précisément sur la gueule du chien, celui-ci devrait réussir à ne pas s’en saisir.

A chaque friandise ignorée, vous le récompenserez généreusement.  

Pratiquer cet exercice n’est en rien incompatible avec le travail en parallèle du « Attrape » durant lequel vous lancez un jouet ou une croquette en lui demandant de s’en saisir au vol. Soyez simplement clair dans votre ordre et donnez-le suffisamment tôt pour qu’il sache quelle doit être son attitude.   

4 - Le refus d’appât « posé hors vue, en laisse » 

Pour la première fois, vous allez disposer les appâts au sol (de petits paquets, à plusieurs endroits qui se suivent tous les 10 mètres environ) hors de la vue du chien.

Une fois la mise en place réalisée, revenez avec le chien en laisse et lorsqu’il se rend compte de leur présence vous lui demandez de ne pas y toucher.

Cet exercice est celui qui se rapproche le plus de la vie courante ; pour la première fois vous ne lui apportez pas un appât juste sous son nez en lui demandant de ne pas y toucher. Vous vous promenez et tombez dessus, presque par hasard, mais comme vous savez où ils se trouvent, vous pouvez anticiper.

Poursuivez le travail jusqu’à ce que vous puissiez passer « sur » les friandises sans que votre compagnon s’y intéresse (donc avec une laisse totalement détendue).

A noter que s’il préfère faire un détour, pour ne pas y toucher, c’est une bonne initiative de sa part qu’il convient de récompenser.   

La distance sera forcement une difficulté supplémentaire, n’hésitez pas à pratiquer de même avec une longe, qui vous assure un vrai contrôle jusqu’à 10 ou 15 mètres.

5 - Le refus d’appât « posé hors vue sans laisse » 

Ultime étape : même mise en scène que la précédente, simplement vous ôtez la laisse.

Ayez toujours sur vous des récompenses de grande valeur (fromage, saucisson, tube au saumon ou au foie...) afin de vraiment motiver votre chien à faire le bon choix. 

 

Remerciements à Antonio Ruiz, éducateur Canin

Centre Pile Poil

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Éducation chiot
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure