layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Pourquoi le chien bâille-t-il ? Il vous imite !

Pourquoi le chien bâille-t-il ? Il vous imite !

Article publié le : 14/02/2020

Si le chien baille, ce n’est pas par empathie. Mais pour imiter un humain. Et cela, même s’il ne le connait pas. C'est ce qu'indique une étude néo-zélandaise. 

On baille par fatigue, par lassitude… les chiens aussi. Mais ce n’est pas tout !

Selon une étude menée par une équipe de l'Université des sciences d'Auckland, en Nouvelle-Zélande et publiée dans la revue Proceedings of Royal Society B le 12 février 2020, le bâillement contagieux ne serait pas un signe potentiel d’empathie de la part du chien, comme il l’était jusqu’ici perçu jusqu’ici.

Selon les universitaires, cela serait purement "contagieux". Chez les humains, ce réflexe bien connu semble se déclencher plus facilement dans certaines conditions de sociabilité, notamment si la personne que l’on imite nous est familière.

Chez le meilleur ami de l’homme, ce serait également par imitation et ce, que ce soit leur maître ou bien même une personne inconnue. « Un bon bailleur en fait bailler 10 », voire 7 ou encore 2 selon les proverbes !

Une trentaine de chiens expérimentés aux bâillements !

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont combiné les données de six études antérieures réalisées sur 257 chiens avec de nouvelles expériences comportementales. Une trentaine de chiens ont été soumis à deux exercices différents.

Dans le premier, un humain sociabilisait avec l’animal en le caressant et le faisant jouer, puis il installait le chien sur un lit et se mettait à bâiller devant lui, de manière audible et en s’étirant.

Dans le second scénario, l’humain ignorant totalement le chien, évitant son regard, mangeant devant lui sans rien lui donner. Puis il bâillait, exactement comme dans le premier cas de figure. Résultat : dans les deux situations, les chiens bâillaient en retour. « Ils le faisaient même légèrement plus en conditions ‘'antisociales'’», explique Patrick Neilands, qui est l’auteur principal de l’étude. « Cela nous a surpris. »

Le bâillement contagieux et l’empathie peuvent avoir des mécanismes cognitifs similaires, poursuit le chercheur. « Le bâillement chez les chiens, bien que contagieux, n’est pas lié à l’empathie », conclut Patrick Neilands. Ce serait aussi la « première preuve robuste d’un bâillement contagieux chez d’autres espèces que les primates ».

 

Bâillements chez le chien : études contre études

Cette étude en dément une autre qui avait été menée par des chercheurs de l'université de Tokyo sur 25 chiens (13 femelles et 12 mâles) mis en présence de leurs maîtres puis face à des étrangers. Pour eux, : les chiens avaient davantage répondu aux bâillements de leurs maîtres qu’à ceux de personnes inconnues. Ils en avaient déduit que c’est donc par empathie que les chiens adoptaient ces bâillements communicatifs. Comme un signal d’attachement à son maître, une sorte de signe d’apaisement également ou encore une manière d’expulser le stress.

Lors d’un congrès d’éthologie qui s’est tenu à Lisbonne, des chercheurs portugais avaient présenté pour leur part une étude comportementale, concluant alors « les chiens se mettent souvent à bailler en entendant simplement leur maître le faire. Une réaction interprétée comme une forme possible d’empathie. » Les chiens baillant d’avantage « quand ils ont entendu bâiller l'homme qu'ils connaissaient, comme leur propriétaire, par opposition à des personnes qu'ils ne connaissent pas ; la possibilité que les chiens pourraient avoir une certaine empathie avec les humains s’est imposée ».

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : Shutterstock

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure