layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Ne pas choisir n'importe quel nom pour son chien

Ne pas choisir n'importe quel nom pour son chien

Article publié le : 28/11/2018

Selon une loi visant à ne pas ternir l'image de l'Empereur, et toujours en vigueur, il est interdit de baptiser un cochon « Napoléon »… En revanche, les noms de baptême des animaux de compagnie – chien, chats… - ne sont soumis à aucune loi ni restriction. Un maire a toutefois refusé de signer un permis de détention de 2 chiens dits dangereux, les jugeant indignes.

Le maire de Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle), Luc Binsinger (DVD) a refusé de signer un arrêté de permis de détention de chiens dangereux à un propriétaire qui avait baptisé «Itler» (sans H) et «Iva», un couple d'American Staffordshire Terrier. Deux chiens appartenant à la deuxième catégorie selon la loi de janvier 99 sur les chiens dits dangereux.

« Je n'ai pas envie de signer cet arrêté », avait dernièrement expliqué le maire. 

« Lorsque j'ai vu les noms, j'ai marqué un temps d'arrêt. Evidemment, Itler et Iva renvoient à Adolf Hitler et Eva Braun, un jeu de mot douteux. C'est du délire absolu, la bêtise même», poursuivait-il encore alors qu'il en appelait au préfet.

« J'ai écrit au préfet pour savoir ce que je pouvais faire. En attendant sa réponse, je ne signe pas» , soutenait l'élu, selon qui le propriétaire du chien est un responsable local du Front national. »

Le préfet a entendu l’appel du maire. Finalement, les deux chiens« ont été renommés au Fichier national d'identification des carnivores domestiques », s'est réjouit Luc Binsinger.

Le maître des deux chiens a consenti, sur pression de la mairie, à les rebaptiser «Ilisa» et «Isio 4», des noms moins polémiques, a annoncé la municipalité.

En France, les noms de baptême des animaux de compagnie ne sont pas soumis à restrictions...

Sauf les cochons, qui ne peuvent être appelés Napoléon, en vertu d'une loi toujours en vigueur qui visait à ne pas ternir l'image de l'Empereur.

 

Et l’affixe, comment l’éleveur doit-il procéder pour son choix ?

L’affixe est la "marque" de l’élevage en quelque sorte. Accolé au nom du chien, il permet notamment la traçabilité d’un chien (ou d’un chat avec le nom de la chatterie).

L’éleveur qui doit formuler une demande d’affixe auprès de la SCC (Société Centrale Canine) s’engage à n’élever que des chiens inscrits au LOF (Livre des Origines).

Le règlement de la SCC stipule entre autres « qu’aucune modification ne pourra être apportée au nom du chien et à son affixe après qu'ils auront été officiellement enregistrés. Un éleveur ne peut faire enregistrer qu'un seul un affixe pour toutes les races qu'il élève. »

Si la SCC effectue une vérification sur le plan national, c'est la FCI (Fédération Cynologique Internationale) qui procéde aux vérifications pour l'ensemble des pays membres et qui valide la demande d'affixe pour sa conformité.

Malgré tout, on a pu observer par le passé des noms d’affixe d’élevages canins à la limite du tendancieux, avec de fortes connotations : à des périodes sombres de l’Histoire, voire en rapport avec des traits de caractère trop prononcés quant aux aptitudes à l’agressivité potentielle d’un chien. Certainement des noms qui sont passés au travers des mailles du filet des contrôles. Ou bien qui n’ont pas attiré l’attention des autorités compétentes et qui décident.

 

Santévet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo prétexte : Fotolia

Lof Race de chien Chien dangereux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure