layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Education et activités

Mon chien casse la baraque ! Que faire ?

Mon chien casse la baraque ! Que faire ?

Article publié le : 23/09/2015

Destructions et dégradations font parfois partie du triste constat qu’observent les maîtres à leur retour, après avoir laissé seul leur chien. Il faut trouver les raisons et prendre les mesures qui s’imposent.

L’apprentissage de la solitude chez le chien ne s’opère pas comme un ordre classique, un ordre de base, comme le « assis », couché », « pas bouger ». C’est en cela que réside la particularité de la chose.

Livrés à eux-mêmes des heures durant, ce peut être un peu trop long au goût de certains chiens.

Egalement, trop gâté, trop chouchouté, trop choyé, un chien peut passer ce temps libre que constitue l’absence du maître pour se défouler sur tout ce qu’il trouve.


Et là, il ne fait pas trop la différence : pieds de table ou pieds de meubles, fils électriques, piles de livres, grattage de porte ou de papier peint en tout genre… il est capable de tout.


C’est tout simplement un stress ou une angoisse qui a alors été généré chez lui par la faute du comportement du maître.

 

Pas d'esprit de vengeance

 

Trop souvent, on entend dire que le chien agit de la sorte pour se venger. C’est une fois de plus faire de l’anthropomorphisme et vouloir à tout prix que le chien raisonne et agisse comme nous le ferions.


La solitude s’apprend donc au fur et à mesure dès l’arrivée du chiot dans sa nouvelle maison. Cela fait partie de l'éducation du chiot. 


La première erreur à ne pas commettre et qui risque d’être fatale est de répondre à toute sollicitation de la part du chiot.


Cela est notamment valable lors des premières nuits où le chiot séparé de sa fratrie et de sa mère va immanquablement pleurer.


Le départ du maître et le retour doivent être des moments ordinaires. On ne fait pas mille caresses ou mille bisous au chien lorsqu’on le quitte ; au retour, on joue la même l’indifférence.


C’est le maître qui décide des câlins. Si le mal est déjà fait, dites-vous bien qu’il n’est pas trop tard pour agir et reprendre les choses en main.


Se remettre en question soi-même est bien souvent la meilleure des solutions pour que les choses rentrent dans l’ordre dans la tête de votre chien.

 

A FAIRE

- Tenter la méthode dite des « faux départs » : rester derrière la porte et au moindre bruit suspect, rentrer et réprimander le chien.

- Mettre hors de sa portée tout ce qui est précieux à vos yeux ou dangereux pour lui. L’enfermer dans sa caisse de transport durant sa « rééducation » est une méthode un peu radicale, mais qui apporte de bons résultats. 

 

A NE PAS FAIRE

- Ne l’habituez pas à jouer avec de vieilles chaussures : il ne fera pas la différence avec vos baskets neuves !

- Le réprimander si vous ne l’avez pas pris sur le fait : cela ne servirait absolument à rien sinon à empirer la situation.

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien et chat

 

Photo : Eric Isselee-Fotolia.com

 

Éducation chiot
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure