Claude Pacheteau

Les risques liés au printemps chez le chien et le chat

Le printemps arrive. Une époque de l’année où certains dangers sont à redouter. Pour les chiens et chats ayant accès au jardin de la maison. Mais aussi lors des sorties à l’extérieur de l’habitat. Produits toxiques, outils dangereux, parasites externes… Quelques précautions simples permettront de commencer à profiter des nouveaux beaux jours sereinement. En évitant tout accident ou problème de santé pour vos chiens et chats.

Le printemps arrive. Une époque de l’année où certains dangers sont à redouter. Pour les chiens et chats ayant accès au jardin de la maison. Mais aussi lors des sorties à l’extérieur de l’habitat. Produits toxiques, outils dangereux, parasites externes… Quelques précautions simples permettront de commencer à profiter des nouveaux beaux jours sereinement. En évitant tout accident ou problème de santé pour vos chiens et chats.

Après un hiver finalement assez doux, le printemps va faire son arrivée. Le printemps est naturellement la période, pour les maîtres disposant d’un jardin, de procéder à une « remise en route ».

Certaines plantes toxiques pour les chiens et chats

C’est au printemps que l’on installe de nouvelles plantes. Certaines peuvent être toxiques pour le chien et le chat par ingestion. C’est le cas notamment du laurier rose, muguet, rhododendron, laurier cerise, cycas…

Il faut également être prudent avec les produits utilisés au jardin. Notamment les engrais et les traitements de toutes sortes. Si les intoxications et empoisonnements potentiels sont pris en charge par l’assurance santé animale du chien et l’assurance santé animale du chat, mieux vaut tout de même les éviter ! Et pour cela, quelques précautions simples peuvent être mises en place.

Traitements et outils hors de portée des animaux domestiques 

Donc les produits de traitement (pesticides, anti-fourmis, anti-limaces, anti-mousse, raticides… sans oublier les produits de type allume-barbecue à cause de leur goût sucré) devront être placés hors de portée des chiens et chats. Aussi bien dans les endroits où ils sont utilisés que stockés.

Il en est de même avec les outils de jardinage avec lesquels les animaux pourraient se blesser plus ou moins gravement.

Des insectes et moustiques dangereux pour les chiens et chats

chien dangers printemps

« Nous aimons la France. Et de nombreux Belges ont plaisir à s’y rendre, par exemple pour les vacances », commentait Sophie Pendeville, l’ambassadrice de SantéVet en Belgique dans un récent portrait que nous lui avons consacré.

Aussi, si vous choisissez comme destination pour les congés le Sud de la France (mais aussi la Corse, l’Espagne, le Portugal, la Grèce, l’Italie… qui sont également concernés), il conviendra de se montrer vigilant par rapport aux phlébotomes.

Ces minuscules insectes sont responsables de la transmission d’une maladie grave chez le chien : la leishmaniose. Un antiparasitaire spécifique pourra vous être conseillé par votre vétérinaire. A appliquer avant le départ, sur ses recommandations.

Un vaccin existe aussi contre cette terrible maladie. Tout comme le recours à un antiparasitaire (et un vermifuge), les frais de vaccination pourront être financés à l’aide du forfait prévention contenu dans la formule Premium de SantéVet.

La vaccination contre la leishmaniose peut être pratiquée par le vétérinaire dès l’âge des 6 mois du chien. La primo-vaccination consiste en 3 injections à 3 semaines d’intervalle, puis ensuite un rappel annuel.

En vue des vacances d’été, il est donc encore temps de faire vacciner votre chien ! « Les traitements des chiens atteints sont très coûteux », confirme le Dr Xavier Collaerts, vétérinaire à Lambesc (13, Bouches-du-Rhône). « De plus, ils ne sont pas dénués d’effets secondaires », précise-t-il encore.

Alors, certes ce vaccin contre la leishmaniose a un coût. Mais en comparaison des frais vétérinaires à vie chez le chien atteint et de la lourdeur des traitements, cette prévention n’est pas à négliger.

chat et insecte danger-2

Le chat n’est pas concerné par la leishmaniose. Mais des moustiques peuvent se révéler dangereux pour lui (comme pour le chien). Votre vétérinaire pourra préconiser un traitement contre la dirofilariose.

Aussi connue sous le nom de « maladie des vers du cœur », elle est transmise par un moustique (culex pipiens). Moustique que l’on trouve là aussi dans le pourtour méditerranéen, en Corse, mais également en Espagne, Portugal, Italie, DOM-TOM, Etats-Unis… Avant le départ, un traitement préventif pourra être mis en place. Il sera à prolonger quelques mois après le retour.

Les puces et les tiques font leur grand retour au printemps !

A l’arrivée du printemps, il ne faudra pas oublier de continuer à lutter régulièrement contre les puces et les tiques.

Le printemps marque (avec l’automne) un pic au niveau des risques d’infestation. Un antiparasitaire adapté au chien ou au chat ainsi qu’une vermifugation régulière (les puces peuvent transmettre le ténia, un parasite intestinal) seront donc de mise.

Enfin, l’habitat devra faire l’objet d’une bonne hygiène. Car les puces ne se trouvent pas toutes sur le dos de nos chiens et chats. Elles sont d’ailleurs beaucoup plus nombreuses dans l’environnement. Et adorent les parquets, moquettes, tapis, coussins et paniers des animaux ! 

Gare aux crapauds et aux chenilles processionnaires, même en Belgique 

Chiens et chats peuvent aussi être attirés par les crapauds ou encore les chenilles processionnaires.

Les chenilles processionnaires sont aussi présentes en Belgique. Ont les trouve principalement dans les provinces d'Anvers, du Limbourg ou encore du Brabant flamand.

Le venin des crapauds est toxi-cardiaque ; les poils des chenilles processionnaire sont pour leur part très urticants, avec un risque de nécrose (bouche, langue…) prononcé si le chien (moins méfiant parfois que le chat) cherche à « jouer » avec ces nuisibles très dangereux.

En cas de contact rapproché, il s’agit d’une véritable urgence vétérinaire. Là aussi, les frais inhérents sont pris en charge par l’assurance santé animale du chien et du chat. Mais tout doit être mis en œuvre pour éviter un tel risque de contact.

  

Chat d'intérieur : attention aux chutes et aux fenêtres oscillo-battantes

Avec le printemps, l'occasion est donnée d'ouvrir d'avantage les fenêtres et autres baies vitrées donnant accès aux balcons, terrasses, etc.

Il convient d'être vigilant afin d'éviter le risque de chute chez le chat.

La prudence est recommandée aussi avec les fenêtres oscillo-battantes dans les lesquelles les chats peuvent facilement se retrouver coincés.

De nombreux accidents sont à déplorer chaque année avec ce type de fenêtres qu'il est possible de sécuriser.

 

A retenir

Le forfait prévention : utilisable immédiatement

Si pour votre chien ou votre chat vous choisissez une formule de santé animale chez SantéVet de type Premium, et qui comprend donc un forfait prévention, celui-ci est disponible dès la souscription, en dehors des délais de carence.

Le forfait prévention peut être utilisé pour l’achat d’antiparasitaires, de vermifuges mais aussi pour les actes de vaccination.

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien et chat

Photos : 123rf