layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Chien guide d’aveugle : vrai ou faux ?

Chien guide d’aveugle : vrai ou faux ?

Article publié le : 02/07/2021

SantéVet, spécialiste de l’assurance santé chien et chat en France, a décidé de parrainer un chien guide d’aveugle au profit de l’Association Valentin Haüy. Voici ce qu’il convient de savoir sur ces chiens qui sont à la fois d’extraordinaires compagnons et auxiliaires de vie. 


Le chien appartient au non-voyant dès la signature du contrat de remise avec l’école.

FAUX
: le chien reste la propriété de l’école de chiens guides durant toute sa vie. Par contre, l’utilisateur du chien en a la responsabilité juridique. Il est également tenu, suite à la signature du contrat de remise avec l’école, d’assurer l’entretien du chien qui lui est confié et de bien le traiter. 


Le coût d’un chien guide est très élevé ! 

VRAI
: les frais pour l’éducation d’un chien guide sont proches de 20 000 € (incluant une partie des frais de gestion de l’école, de ses infrastructures et des charges salariales des personnels). Mais le chien guide est remis gratuitement aux personnes qui en font la demande. 


Un commerçant, un grand magasin, un taxi, un hôtel, un restaurant… a le droit de refuser l’accès d’un chien guide. 

FAUX
: la loi 2005-102 du 11/02/2005 (articles 53 et 54) prévoit un accès libre, gratuit et sans muselière dans les transports, les lieux publics, les locaux ouverts au public ainsi que ceux permettant une activité professionnelle, formative ou éducative. Un refus d’accès est puni d’une amende de troisième classe, de 150 à 450 €.

 

Un chien guide ne peut accéder à un hôpital.

FAUX : le décret n° 2003-462 du 21/05/2003 autorise l’accès libre aux hôpitaux, hors chambres et lieux de soins. 

 

Il est déconseillé de caresser un chien guide. 

VRAI
: un chien guide portant un harnais est un chien qui « travaille » et il convient de ne pas le perturber en évitant de la caresser, mais aussi de le regarder dans les yeux et, naturellement, de le nourrir. Trop de personnes détournent un chien guide au travail en l’appelant, en lui faisant un signe ou même en lui donnant des aliments (malheureusement à l’insu du maître). 


Un chien guide sait quand il a le droit de faire traverser son maître aux carrefours. 

FAUX
: d’une part la vision du chien est radicalement différente de celle de l’homme – il ne voit pas le rouge et le vert -, d’autre part il n’a pas la même notion du danger induit par la circulation automobile que nous. C’est à la personne non ou malvoyante de donner l’ordre au chien de traverser. C’est pourquoi un chien guide ne peut être remis à une personne qui ne possède pas une bonne autonomie et une orientation correcte dans son déplacement avec une canne blanche. 


Un chien guide connaît environ une cinquantaine de mots. 

VRAI
, mais ce nombre peut être accru autant que de besoin. Il suffit d’apprendre au chien les mots que l’on utilisera en les associant à un lieu, par exemple « boucher » ou « boucherie », « coiffeur’ ou « coiffure », etc. Mais il ne faudra pas s’étonner si le chien vous amène à la boulangerie alors que vous lui avez demandé le pressing, qui est juste à côté… L’odeur du pain et de la pâtisserie est tout de même bien plus attrayante pour lui. 


Le chien guide est capable de guider uniquement sur des parcours qu’il connaît. 

FAUX
: le maître donne toujours à son chien la direction à suivre. Il peut s’agir d’un parcours connu, mais aussi d’un nouveau parcours que le maître et/ou le chien découvre(nt). Mais le chien mémorise aisément les parcours et, de surcroît, il se sert beaucoup de son flair. Ainsi, le maître se croyant perdu ne se doute pas que, souvent, son chien sait très bien où il se trouve et comment regagner son domicile – où il ne manquera pas de revenir à l’heure où il reçoit habituellement sa ration de croquettes. 


Extraits de la revue Valentin Haüy Actualités, n° 99, 3e trimestre 2010. 


A retenir

Santévet, spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC en France se mobilise pour de nombreuses causes, celle des chiens auxiliaires de vie y compris. 

Tous les maîtres de chiens auxiliaires de vie (chiens d'accompagnement) bénéficient d'une réduction de 15 % sur leur cotisation mensuelle sur les formules d’assurance santé animale (mutuelle chien) proposées par SantéVet (25 % de réduction sur la cotisation mensuelle pour les membres de l'association Valentin Haüy et Handi'Chiens).

 

Pour en savoir plus sur l’Association Valentin Haüy

Association Valentin Haüy

5, Rue Duroc 

75343 Paris cedex 07

Tél.: 01 44 49 27 27

Fax : 01 44 49 27 10

E-mail : avh@avh.asso.fr

Site Internet : www.avh.asso.fr 

Serveur Vocal : 01 44 49 27 49

Service donateurs

Tél. : 01 44 49 27 05

E-mail : dons@avh.asso.fr



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Association Valentin Haüy

Chien d’assistance

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure