layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Assurance animaux

Assurance chien : quels vaccins exigés ?

Assurance chien : quels vaccins exigés ?

Article publié le : 15/11/2018

Vacciner son chien n’a pas de caractère obligatoire. En revanche, faire vacciner son chien lui permet d’éviter de contracter certaines maladies, parmi lesquelles certaines peuvent être graves et lourdes de conséquences sur la santé de l’animal. En vue de souscrire une assurance chien, certains vaccins seront exigés.

 

Tous les vaccins ne permettent pas de protéger à 100% le chien, mais, le cas échéant, les effets peuvent être atténués.

 

Vaccins : un acte de prévention à ne pas spous-estimer

 

Faire vacciner son chien, que l’on souscrive ou non à une assurance santé animale, est la moindre des choses. Le vaccin contre le rage est pour sa part une obligation pour voyager hors de France, ou encore placer son animal en pension (cela sera le plus souvent exigé), séjourner dans un camping, voir participer à une exposition de beauté. Les chiens dits dangereux tels que définis par la loi de janvier 99 ont quant à eux l’obligation d’être au moins vaccinés contre la rage.

Faire vacciner son chien est tout aussi important que de le traiter préventivement contre les maladies liés aux vers intestinaux (en le vermifugeant régulièrement), en le protégeant des parasites externes (puces et tiques principalement).

Pour protéger le chien, le vétérinaire conseillera sur le traitement à utiliser, sa fréquence d’administration, son mode d’utilisation, etc.

 

Assurance chien : certains vaccins exigés à la souscription

 

Si le maître souhaite souscrire une assurance chien pour son animal et pour être remboursé des frais vétérinaires à hauteur de la formule choisie, dans le cas où le chien contracterait malgré tout une maladie, certains vaccins seront exigés. Il s’agit des vaccins contre la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth, la leptospirose, la parvovirose, et la rage

Les frais inhérents à des maladies qui auraient normalement pu être évitées si des vaccins préventifs avaient été faits ne seraient pas pris en charge par l’assurance chien.

 

D’autres protections non obligatoires mais qui peuvent être conseillées

 

Ensuite, selon le mode de vie du chien et de ses maître, il sera tout à fait possible de protéger son compagnon contre par exemple la leishmaniose. Un vaccin existe, tout comme des antiparasitaire spécifique. Ils sont utiles si l‘on réside dans le Sud de la France ou que l’on s’y rend pour les vacances avec son chien.

Que ce soit un vaccin exigé par l’assurance ou des vaccins venant en complément, les frais peuvent être en partie pris en charge en utilisant le forfait prévention. Le forfait prévention est disponible par exemple dans les formules Premium et Optimal de SantéVet.

Cette somme d’argent mise à disposition du maître assuré est utilisable deux fois l’an pour ce type d’acte vétérinaire, comme tout acte faisant partie des exclusions. Le forfait prévention peut aussi fort bien être utilisé pour l’achat de vermifuges, d’antiparasitaires, d’alimentation ou de produit de soins courants chez le vétérinaire.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Vermifuge Chien dangereux Leishmaniose Leptospirose Vaccination Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure