layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Adopter un chien en refuge : mode d’emploi

Adopter un chien en refuge : mode d’emploi

Article publié le : 30/10/2015

A l’occasion d’une campagne organisée en partenariat avec une marque d’aliments, la Fondation 30 Millions d’Amis revient sur le cas des chiens abandonnés et qui attendent de nouveaux maîtres dans les refuges. Les idées reçues les concernant ont la vie dure. Une occasion de faire le point et… de leur rendre leurs lettres de noblesse.  

Ce n’est pas que les chiens abandonnés aient vraiment mauvaise réputation. Mais de nombreuses idées toutes faites circulent à leur sujet.

Afin de promouvoir l’adoption dans les refuges et aider un certain nombre d’entre eux à faire face aux besoins alimentaires des chiens recueillis, la Fondation 30 Millions d’Amis en partenariat avec la marque d’aliments pour chiens et chats Pedigree a lancé l’opération « Agir pour l’adoption ».

Le personnel des refuges prend le temps de répondre à toutes les questions pratiques. Il connaît aussi parfaitement le caractère et les besoins de leurs pensionnaires : un gain de temps précieux pour trouver l’animal qui convient au mode de vie des nouveaux maîtres, tient à rappeler dans un premier temps cette campagne.

 

Moins cher

 

L’adoption d'un chien coûte en moyenne 150€ contre 450 à 1500€ pour un achat en élevage ou en animalerie. Cet argument ne doit pas être la seule motivation car il faut penser aussi à son entretien: nourriture, vétérinaire, toilettage...

 

Une bonne action

 

Offrir une seconde chance à un animal de refuge est un acte utile et responsable.

 

Des chiens pour tous !

Grands, petits, jeunes, plus âgés, de race ou croisés, énergiques ou pantouflards : avec plus de 1400 annonces sur agirpourladoption.fr, les futurs maîtres trouveront forcément le compagnon idéal dans un refuge ! 

 

Le vrai-faux sur les chiens de refuge

Abandonnés parce qu'ils ne sont pas de "bons" chiens

FAUX - Déménagement, divorce, décès, arrivée d’un bébé, allergie, entrée dans une maison de retraite, manque de temps seraient les principales raisons invoquées lors de l'abandon du chien.

Ils sont sales, ils ont des puces

FAUX - Tout comme les soins vétérinaires, toilettes régulières des chiens et propreté de leur enclos sont des obligations sanitaires. Vermifugés et déparasités, les chiens de refuge sont parfaitement entretenus.

Ils ont une santé plus fragile

FAUX - Ces chiens sont suivis régulièrement par un vétérinaire. Ils sont même mis en quarantaine si nécessaire. Pour leur adoption, tous sont tatoués ou pucés et vaccinés. Généralement, les femelles sont stérilisées.

Ils ont un problème de sociabilisation

FAUX - Les chiens des refuges ont déjà vécu dans un foyer. De plus, ils côtoient tous les jours d’autres animaux, ce qui réduit les risques d’isolement et de peur. 

Ils sont agressifs

FAUX – On ne propose jamais à l’adoption un chien agressif. En revanche, un chien abandonné peut être méfiant dans un premier temps. Il retrouvera progressivement confiance avec le temps et l'affection des bénévoles d'abord, et de son nouveau maître ensuite.

Ce ne sont jamais des chiens de race

FAUX - Toutes sortes de chiens sont abandonnées. Les refuges ne se contentent pas de recueillir les chiens errants ou croisés. 30% des chiens recueillis sont de races.

Ils sont irrémédiablement traumatisés

VRAI et FAUX – Ces chiens ont un passé mais ils ont aussi reçu tous les soins nécessaires et l’attention des bénévoles qui les préparent à l’adoption. Ces derniers savent parfaitement à quel moment les chiens sont prêts et peuvent être proposés aux familles.

 

Adopter un chien en refuge : à retenir

Il faut prendre des notes, des photos des chiens, réfléchir chez soi et revenir au refuge plusieurs fois si nécessaire. Ne pas hésiter à poser des questions sur le chien pressenti. Au moindre doute, mieux vaut écouter son instinct et repartir sans animal jusqu’à être sûr à 100%.

Un questionnaire préalablement rempli (raisons de l’adoption, nombre de personnes au foyer, temps passé en dehors du logment…) et un entretien avec un collaborateur du refuge permet de déterminer quel sera le bon chien pour les bonnes personnes.

Avant de partir avec son nouveau compagnon, le maître doit signer un accord d’adoption, semblable à un contrat, présenter pièce d’identité, justificatif de domicile et régler les frais d’adoption (en moyenne 150€ environ). Adopter, c'est s'engager !

Un animal adopté, une fois en confiance, sera éternellement reconnaissant du geste fait envers lui. Il sera d'autant plus proche de sa nouvelle famille et se montrera tout au long de sa vie loyal, affectueux et attentif.

 

Pour en savoir plus

Sur agirpourladoption.fr retrouvez toutes les bonnes questions à se poser et un test d’aptitude à l’adoption.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : 123rf

Race de chien Adoption

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure