layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Adopter à la SPA durant le confinement : c’est possible

Adopter à la SPA durant le confinement : c’est possible

Article publié le : 13/05/2020

La SPA (Société Protectrice des Animaux) a obtenu du ministre de l’Intérieur, l’autorisation de réaliser des adoptions de chiens et de chats dans ses 55 refuges. Des adoptions… solidaires. tous les refuges et toutes les associations de France sont concernés. 

La SPA (Société Protectrice des Animaux) recueille chaque année environ 46 000 animaux. Ils proviennent en grande majorité des fourrières.

La SPA leur apporte ensuite les soins et l’attention qui lui permet de les présenter à des familles adoptantes responsables. Les refuges étant fermés au public à cause de la propagation du coronavirus Covid-19, ils se sont retrouvés saturés, car les adoptions ont été stoppées par interdiction.

Adoption de chiens et de chats : une candidature dématérialisée par Internet

L’association avait proposé aux autorités gouvernementales une procédure simplifiée, reposant sur une candidature dématérialisée par Internet, un entretien téléphonique pour s’assurer du sérieux de la candidature, suivie d’une remise de l’animal sans contact direct entre les humains. Plus de 100 000 Français ont signé cet appel de la SPA.

Le samedi 11 avril, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a informé personnellement le président de la SPA de son accord pour la mise en œuvre de cette procédure. Elle interviendra à compter du 16 avril, sur l’ensemble des 55 refuges de l’association.

Pour soumettre sa candidature motivée à l’adoption solidaire, il suffit de remplir un formulaire en ligne et vous pourrez peut-être, à l’issue du processus de sélection, venir adopter l’animal de votre vie !

Il s’agit, il faut bien le savoir d’une adoption définitive, en aucun cas un placement temporaire le temps du confinement. Les adoptants solidaires s’engagent à prendre soin de l’animal, à répondre à ses besoins tout au long de sa vie, et à pratiquer uniquement l’éducation positive.

Une démarche réfléchie et responsable tout comme une adoption classique

La SPA insiste sur le fait que l’adoption solidaire est une démarche tout aussi réfléchie et responsable que l’adoption classique. En plus d’être un acte engagé, elle doit répondre à un réel désir d’adopter un animal de compagnie, une décision mesurée, consciente et responsable, prise par toute la famille. « Nous rappelons qu’une adoption responsable est un acte très réfléchi, adopter, c’est pour la vie et le bien-être de son animal de compagnie », tient à rappeler la SPA.

« Nous sommes particulièrement heureux de cette décision du ministre de l’Intérieur qui témoigne de l’intérêt qu’il porte à la cause animale et de la confiance qu’il accorde à notre association », poursuit-elle.

« Elle couronne avec succès la campagne de sensibilisation que la SPA a entreprise depuis le début du confinement. Elle permettra de sauver des centaines d’animaux, mission que nous portons depuis 175 ans », se réjouit Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA.

Des règles strictes à respecter

Cette autorisation à l'adoption, saluée par les défenseurs des animaux, est valable pour « l'ensemble des refuges qui se conformeront aux critères du dispositif mis en place par le gouvernement (prise de rendez-vous et délivrance d'attestation dématérialisées notamment) pourront bénéficier de la dérogation », a précisé dans un tweet Christophe Castaner. 

Toutes les associations sont concernés par la possibilté d'adopter un chien ou un chat durant la période de confinement

Les sorties dérogatoires pour adoption concernent tous les refuges et assoications de France et pas seulement la SPA. Le courrier du. mlinistre d'Intérieur a semé le doute en ne citant que la SPA. C'est ce que tient à rectifier notamment l'association Seconde Chance

« Alors que le gouvernement a autorisé que les adoptions reprennent dès le jeudi 16 avril, une confusion s’est installée avec l’utilisation du mot « SPA » qui est utilisé comme un mot générique alors qu’il est le nom de l’une des plus grandes associations de protection animale française. Mais alors que la SPA n’a que 60 refuges en France, c’est près de 1500 refuges, et plus encore d’associations, qui recueillent des animaux en France et les proposent à l’adoption. La dérogation concerne bien TOUTES les associations de protection animale qui possèdent un refuge et qui peuvent reprendre les adoptions si elles le souhaitent et si elles peuvent le faire en toute sécurité

 

Seconde Chance rappelle par ailleurs qu'il faudra toutefois s'armer de patiente et être compréhensifs, « car les demandent de renseignement affluent et les refuges sont en effectif réduit. Certains refuges ont préféré ne pas reprendre avant la fin du confinement mais il n’y a pas que l’adoption pour être solidaire. Les associations traversent aujourd’hui une crise grave car elles n’ont aucune entrée d’argent et seront heureuse de recevoir des dons en argent ou en nourriture ».

A retenir

Toutes les sources scientifiques, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en tête, l’OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale), l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement, et du travail) en tête concordent : le COVID-19 n’atteint pas les animaux de compagnie, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie

A lire également :

Des personnalités appellent à la reprise des adoptions

Déconfinement : chien, chat, maître… quels changements ?

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf – Vidéo : SPA

Adoption
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure