layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Abandons de chiens et chats : toujours d’actualité en 2019

Abandons de chiens et chats : toujours d’actualité en 2019

Article publié le : 31/07/2019

Depuis le début de l'été 2019, Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la Société Protectrice des Animaux (SPA), déplore 8.053 animaux dans les 56 refuges de la SPA. Il y a deux tiers de chats et un tiers de chiens.

La France est championne d'Europe de l'abandon des animaux comme le rappelle une vidéo de la Fondation 30 MIllions d'Amis.

La SPA (Société Protectrice des Animaux) a annoncé avoir accueilli déjà plus de 8.000 animaux abandonnés depuis le début de l’été. Majoritairement des chiens et des chats. C'est un chiffre qui reste constant d'années en années.

Ces abandons sont notamment dus à des « adoptions irresponsables », analyse Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA. « C'est-à-dire une envie d'avoir un animal sur un coup de tête, mais qu'on veut finalement s'en débarrasser dès que l'été et les vacances arrivent. »

Les parlementaires montent au créneau contre les abandons

En juin dernier, 240 parlementaires avaient vouloir déposer une proposition de loi pour "en finir" avec les "abandons massifs" d’animaux domestiques, à l’approche des vacances estivales. Cela n’a pas suffit.

« Si les campagnes de la SPA et les actions de diverses associations remarquables permettent de venir au secours des meilleurs amis de l'Homme, il appartient d'abord et surtout à l'État de rappeler dans la loi qu'un animal domestique n'est pas un objet de consommation ou un jouet dont on peut se débarrasser à la moindre lassitude » a déclaré pour sa part Bruno Bilde (député RN du Pas-de-Calais), à Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur lors des questions des députés au sujet de l'abandon des animaux domestiques. 

 « Pourquoi ne pas s'inspirer du code du bien-être animal entré en vigueur en Wallonie – Belgique- depuis le 1er janvier 2019 ? Ce texte vise à assurer la protection et le bien-être des animaux, en tenant compte de leurs besoins physiologiques et éthologiques. Il statue également sur leur rôle au sein de la société et de l'environnement. Cette législation impose désormais un permis pour toute personne souhaitant devenir propriétaire d'un animal en précisant que l'abandon, la négligence et la maltraitance sont prohibés. »

En Wallonie, la maltraitance aggravée est considéré comme un crime et passible de 15 ans de prison. « Pourquoi l'État français ne durcit-il pas les sanctions contre ceux qui n'ont aucun scrupule à jeter leur chat dans une rivière ou à attacher leur chien sur une aire de repos ? »

« De plus, sur le modèle de nos voisins belges, les sommes récoltées dans le cadre de l'obtention du permis permettraient d'alimenter un fonds de protection contre les abandons et la maltraitance animale et ainsi d'aider davantage les refuges. »

« Face aux abandons de masse, que compte faire le gouvernement pour lutter radicalement contre la maltraitance estivale ? A la suite des demandes répétées de l'Association Stéphane Lamart, allez-vous mettre en place de véritables statistiques nationales sur les abandons d'animaux ? »

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure