layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Vers et parasites : repérer leur présence chez le chien

Vers et parasites : repérer leur présence chez le chien

Article publié le : 23/09/2015

De nombreux vers peuvent coloniser l’intestin du chiot ou du chien adulte. Parfois, il est possible de repérer leur présence. 


Les vers ronds 

Les ascaris sont des vers ronds, semblables à des spaghettis, de couleur blanc jaunâtre, longs de 5 à 10 cm ; ce sont les plus fréquemment rencontrés.

Chez le chiot, leur présence peut entraîner des diarrhées, vomissements voire des troubles respiratoires ou des occlusions intestinales. 

Leur présence chez le chien adulte peut par contre passer inaperçue, d’où l’importance de vermifuger. Même sans présenter de complications, un chien infesté par les ascaris s’en retrouve affaibli. Pour la famille, outre une vermifugation régulière de l’animal, une bonne hygiène (lavage des mains) est à appliquer au quotidien. 



Les ankylostomes 


Ce sont des vers de 5 à 10 mm de longueur qui se fixent aux parois de l’intestin grêle et se nourrissent de sang.

Une diarrhée noirâtre ou une anémie constituent un signe d’alerte qui doit inciter le maître à consulter le vétérinaire sans attendre. 



Les trichures


Il s’agit de vers de 4 cm de longueur en moyenne que l’animal peut ingérer par léchage et qui se logent dans le gros intestin et le caecum.

Ils sont à l’origine de diarrhées avec parfois présence de sang. 



Les vers plats 


Le Dipylidium caninum (ténia) est le plus répandu d’entre eux.

Les puces ou les poux en sont en général les vecteurs, d’où l’importance de traiter correctement son chien contre les parasites externes. 

Le maître peut repérer des anneaux éliminés par les selles et qui font penser à des grains de riz aplatis. Les ténias peuvent être également transmis par la viande de certains animaux (porc, mouton, lapin…). 

Une diarrhée chronique, un amaigrissement ou un manque d’appétit peut faire soupçonner leur présence en grand nombre. 

Un seul mot d’ordre : vermifugez ! 

L’infestation par des vers peut passer inaperçue. Quoiqu’il en soit, la meilleure des préventions reste le vermifuge. Chez le chiot, il sera donné tous les mois jusqu’à ses six mois puis deux fois par an. 

En fonction du mode de vie de l'animal (cohabitation avec d'autres chiens et/ou chats, enfants...), la vermifugation peut être conseillée quatre fois par an.

Demandez conseil à votre vétérinaire

Votre vétérinaire vous conseillera sur le calendrier et sur le vermifuge le mieux approprié à votre compagnon. L'achat du vermifuge peut être financé grâce au forfait prévention contenu dans certaines formules d'assurance santé animale (mutuelle pour chien et mutuelle pour chat). 

N’en faites pas l’impasse. C’est sa santé que vous préserverez… ainsi que la vôtre, car certaines maladies occasionnées par les vers sont transmissibles à l’Homme. Un chien (et chat) correctement et régulièrement vermifugé ne représente pas de danger « sanitaire » pour son entourage. 




SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Vermifuge Puce Anti-puces Vers du chien Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure