layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Sortie en forêt : ne lâchez pas votre chien !

Sortie en forêt : ne lâchez pas votre chien !

Article publié le : 14/05/2019

L’ONF (Office National des Forêts) en Pays de la Loire déploie une nouvelle campagne de sensibilisation en forêts et dunes domaniales, pour rappeler quelques règles simples qui peuvent permettre à tous de contribuer à la préservation des milieux fragiles. La promenade en compagnie de son chien en fait partie.

« On ne fait pas ça pour embêter les gens, mais il faut qu’ils se rendent compte que lâcher son chien peut perturber la faune sauvage », explique Mickael Ricordel, chef de projet environnement à l’ONF (Office National des Forêts) Pays de la Loire dans les colonnes du quotidien 20minutes.

« Le chien suit son instinct et vient perturber les populations d’animaux, dont certaines espèces ne se trouvent nulle part ailleurs », précise-t-il encore.

En effet, les animaux de compagnie peuvent perturber la faune sauvage, notamment pendant la période de reproduction et la saison des naissances.

L’ONF en Pays de la Loire déploie donc une nouvelle campagne de sensibilisation en forêts et dunes domaniales pour rappeler quelques règles simples qui peuvent permettre à tous de contribuer à la préservation des milieux fragiles que représentent les forêts et les dunes.

Pour concilier accueil du public et préservation de l’environnement, l’ONF met en place régulièrement des panneaux d’information et de sensibilisation ainsi que des campagnes d’affichages (déchets en forêt, champignons, tiques, etc.).

A l’approche de la période des naissances, de mi-avril à fin juin, l’établissement souhaite alors rappeler quelques règles simples à respecter dans les forêts et les dunes domaniales, à destination des propriétaires de chien :

- Gardons nos animaux de compagnie à proximité (moins de 100 m) de nous et sous notre contrôle direct. Leur instinct animal peut les encourager à s’éloigner rapidement de nous.

- Ne dérangeons pas les troupeaux et tenons nos chiens en laisse.

Des règles à suivre pour se promener avec son chien

Du 15 avril au 30 juin, pendant la saison des naissances, il est obligatoire de tenir nos chiens en laisse en dehors des allées forestières, en dehors des sentiers et sur les dunes.

Au printemps, la divagation constitue une infraction spécifique prévue par un arrêté du 16 mars 1955, aujourd'hui toujours en vigueur, qui peut donner lieu à verbalisation. En cas de non-respect, le contrevenant encourt une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros.

Tout au long de l'année, les chiens doivent impérativement rester sous la surveillance de leur maître et ne pas s'éloigner à plus de 100 mètres.

L’ONF rappelle enfin également « qu’en milieu montagnard les chiens Patous,qui assurent la protection des troupeaux, pourraient considérer votre chien comme une menace. Par ailleurs, les maires peuvent interdire les chiens sans laisse sur leur commune et des interdictions spécifiques existent dans les espaces protégés comme les réserves naturelles. Il est alors recommandé de se renseigner pour ne pas risquer une amende et de déranger la faune. »

 

A retenir…

L’ONF met en garde pendant les promenades : il faut se méfier des chenilles processionnaires ; le chien a parfois envie de jouer avec, mais n’oublions pas que les  chenilles processionnaires  représentent un danger et une urgence vétérinaire en cas de contact. Elles peuvent effectivement entraîner une nécrose de la langue. Une consultation est à effectuer sans attendre.

Après la promenade...

L’ONF revient sur le fait qu’il est nécessaire de vérifier que le chien n'a pas de tiques. « La probabilité qu'un chien récupère des tiques est assez forte. Le brosser au retour à la maison permet de les trouver, surtout s'il s'agit d'un chien à poils longs. Cette vérification est à refaire le lendemain, car les tiques non détectés auront entre-temps gonflés.»

L’achat d’un traitement contre les tiques recommandé par le vétérinaire peut être financé à l’aide du forfait prévention contenu dans les formules d’assurance santé animale comme toutes celles proposées par SantéVet.

- Si le terrain est boueux, « vérifiez s'il n'a pas sous les pattes, entre les coussinets, de petites "pelotes" de terre qui, en séchant, durcissent et deviennent douloureuses pour l'animal », indique encore l’ONF.

- Pensez aussi aux oreilles. « Les graines de graminées hérissées de piquants peuvent s'y être introduites et fixées. » C’est le cas des épillets.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Chenille processionnaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure