Claude Pacheteau

Monty : un chat pas comme les autres

Originaire de Copenhague, Monty est un chat né sans arête nasale. Cette malformation due à une anomalie chromosomique ne l’empêche pas d’être adorable. Un jeune couple est tombé sous le charme de son… imperfection. 

Monty commence à faire parler de lui sur Internet. A la différence de Grumpy Cat (le chien au look grincheux), Monty souffre d’une malformation : il est né sans arête nasale (pont nasal) due à une anomalie chromosomique.

Cela n’a pourtant pas fait hésiter un jeune couple qui a tenu à l’adopter.

« La première fois que nous l’avons rencontré, il n'y avait pas de doute dans nos esprits : il devait venir vivre avec nous », expliquent ses maîtres sur la page Facebook qui lui est dédiée.

« Son apparence particulière lui donne l'air incroyablement mignon, mais sa personnalité, il a montré dès le début, est rare comme un diamant ! Notre Motny est fantastique », assurent-ils encore.

Outre les éternuements à répétition dont souffrent Monty à cause de sa malformation, d’autres soucis de santé viennent s’ajouter, comme une difficulté à contrôler sa vessie, ce qui conduit à des pertes urinaires durant son sommeil.

« On gère avec le temps et on devient potes avec le lave-linge ! », s’musent ses propriétaires.

Monty est sur le point de devenir l’ambassadeur de l’imperfection avec une ligne de produits dérivés créés à son image.

Une image qui ne reflète en rien sa capacité à être un compagnon très agréable.

 

Les chats et les maladies chromosomiques

Les chats peuvent être affectés par des anomalies chromosomiques.

C’est le cas par exemple avec le syndrome de Klinefelter. Le mâle qui en est atteint va posséder un troisième chromosome X (XXY) à la place de 2 chromosomes (XY normalement, contre XX chez la femelle).

Si l’on prend l’exemple des chats dits écaille de tortue (tricolores), ce sont quasiment toujours des femelles. Mais les mâles atteints du syndrome de Klinefelter peuvent présenter aussi cette couleur, du fait qu’ils possèdent un chromosome X en plus.

Ce chromosome supplémentaire peut être à l’origine de la stérilité.

Ce syndrome s’apparentant à une trisomie reste toutefois rare chez les félins.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chie, chat et NAC

Photo : capture Facebook