L'actu des animaux

Education et activités des chats

Le chat n’est pas un chien, mais il s’éduque

Le chat n’est pas un chien, mais il s’éduque

Article publié le : 23/09/2015

Un chat ne s’éduque pas comme un chien. Il n’empêche que la socialisation doit être correctement poursuivie par le maître et que l’apprentissage des bonnes manières doit lui être inculqué pour construire une cohabitation harmonieuse.

Un chat ne s’éduque pas comme un chien. Il n’empêche que la socialisation doit être correctement poursuivie par le maître et que l’apprentissage des bonnes manières doit lui être inculqué. 

 

Le chat n’est pas un chien. Il y a bien entendu les chats de cirque auxquels on apprend des tours et des exercices. Mais le chat de Monsieur Tout-le-monde ne va pas forcément rapporter une balle, se coucher quand on lui demande, etc. 



La relation que les maîtres vivent au quotidien n’est pas du tout la même avec un chien qu’avec un chat. Le chat est plus roublard : il vient se frotter dans vos jambes, fait son séducteur. Non pas comme le chien pour faire plaisir à son maître, mais pour obtenir ce qu’il veut. Et ça marche à pratiquement tous les coups ! 


A la différence du chien, on n’attend pas de lui une aptitude au sport, à l’utilisation, etc. A votre appel ou au bruit de la friandise qu’il adore et que l’on sort de son emballage, le chat va venir à vous. Mais le jour où il ne l’aura pas décidé, inutile de le faire céder !


Cela ne vous empêchera cependant pas de lui interdire telle ou telle chose, de le réprimander en cas de bêtise, de le protéger des dangers de la maison et de ceux de l’extérieur. Certains maîtres emmènent leur chat en promenade, muni d’un harnais ; ceux-là sont ravis. Mais tous les chats ne se ressemblent pas.


Un sens inné de prédateur


Par contre, le chat est un sauteur et un grimpeur hors pair qui se sert de ses griffes pour maintenir l’équilibre ou éviter la chute (d’où l’utilité de lui mettre à disposition un griffoir). 
Il a hérité cela de ses ancêtres et cette souplesse est quasi héréditaire et bien inscrite dans ses gènes.


Les réminiscences de son comportement sauvage ne sont pas profondément enfouies et ressurgissent. Sauf que sa domestication a atténué et modifié le but de ce comportement qui était avant tout alimentaire.

 

De même, le chat a un sens inné de prédateur. Quand il ne chasse plus du fait qu’il est un chat d’appartement, il reporte cet instinct sur les moindres objets en mouvement. Cela est d’autant plus accentué si ses maîtres jouent avec lui en faisant tournoyer quelque chose sous sa truffe !


Le chat : pas si indépendant que ça  !

 

Le chat n’est finalement pas si indépendant qu’on veut bien nous le dire. 

Ceux qui vivent en compagnie d’un représentant de la gente féline le savent très bien.

Le chat adore sa maison, son maître et peut de ce fait vivre en appartement, même si sa réputation de chasseur est mise de côté. 

 

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Amir Davletov-Fotolia.com

Éduquer son chat

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau

Claude Pacheteau

> Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure