layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Soins et entretien

Laver son chien ou son chat : une partie de plaisir !

Laver son chien ou son chat : une partie de plaisir !

Article publié le : 09/10/2019

Laver son chien ou chat doit faire partie de l’entretien courant. Mais à partir de quel âge, à quelle fréquence, avec quel produit et de quelle manière… allez à la douche !

 

A quoi sert de laver son chien ou son chat ?

 

Le chat qui a accès à l’extérieur, le chien qui s’est sali, la pollution qui agresse le poil et la peau, la poussière et les impuretés qui s’infiltrent dans la robe du chien ou du chat… autant de bonnes raisons pour laver son chien ou chat.

Avoir un compagnon « bien propre » est aussi très agréable pour le maître. Une certaine fierté parfois !

 

Chiot, chaton : est-ce que je peux le laver ?

 

Très tôt le chiot ou le chaton pourra être lavé.

Il est possible de demander conseil au vétérinaire à ce sujet lors de la première visite. Il recommandera alors un shampoing qui conviendra le mieux aux plus jeunes animaux.

Plus tôt l’animal sera habitué, plus cela sera par la suite « accepté »… le maître pouvant en faire un moment de connivence.

Même si force est de constater que tous les chiens et chats n’apprécient pas de la même manière les joies du bain !

C’est pourquoi il faut procéder dans le calme, en parlant doucement à son compagnon, le complimentant.

 

A l’âge adulte, combien de fois laver son animal ?

 

Il n’y a pas de règle toute établie.

Laver son chien ou laver son chat peut se faire dès que cela l’exige.

En fait quand il s’est sali. Pour avoir un chien ou chat « tout beau tout propre » à ses côté, Le lavage peut sinon être envisagé toutes les 4 à 6 semaines en moyenne.

Il est également possible que des lavages plus rapprochés soient nécessaire suite à une infestation par les puces ou une affection cutanée, un problème dermatologique...

Le vétérinaire, qui prescrira alors un shampoing à visée thérapeutique, recommandera la fréquence des lavages et leur mode d’utilisation.

 

 

Comment procéder avant de laver mon chien ou chat

 

Selon la nature du poil et sa longueur, il est nécessaire de bien brosser ou peigner l’animal avant de le laver afin d’éliminer tous les nœuds et bourres de poils présents.

  

Pourquoi utiliser un shampoing spécialement adapté aux animaux ?

 

Parce que le pH du chien et du chat est différent du nôtre.

Aussi, même un shampoing très doux pour bébé humain ou bien encore un produit d’excellent qualité ne conviendrait pas.

 

Le même shampoing pour le chien et le chat ?

 

Non, à chacun son shampoing. Tout d’abord parce que le marché offre suffisamment de produits de qualité tout à fait adaptés à chaque espèce.

Et que certains shampoings – comme les shampoings antiparasitaires pour chiens contenant de la perméthrine – ne doivent absolument pas être utilisés chez le chat.

Si l’utilisation d’un shampoing antiparasitaire est rendue nécessaire, demandez conseil à votre vétérinaire (ou bien à l’ASV à l’accueil du cabinet ou de la clinique) et ne l’achetez pas n’importe où et n’importe comment !

De plus, il faut garder à l’esprit qu’un shampoing antiparasitaire débarrassera l’animal en cas d’infestation, mais ne le protégera contre une nouvelle infestation par des parasites externes.

Les shampoings cosmétiques et ceux contre les parasites peuvent être achetés en utilisant le forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale si le maître à choisir de souscrire ce type de contrat.

Les shampoings thérapeutiques sont quant à eux pris en charge par la mutuelle pour animaux dans le cadre d’un parcours de soins.

 

Une ou deux applications de shampoing ?

 

Généralement deux applications de shampoing (et donc deux rinçages) sont recommandées.

Le poil et la peau seront bien mouillés avant l’application du shampoing.

Un temps de pose peut aussi être conseillé par le fabricant du shampoing et indiqué sur l’emballage ou la notice.

Mais le chien et le chat ne font pas toujours preuve d’une grande patience et il est souvent difficile, voire impossible, de leur demander d’attendre sagement !

Le second rinçage sera dans tous les cas très minutieux afin de bien éliminer toutes traces de shampoings.

 

Quelles précautions prendre pour le laver ?

 

La température de l’eau doit bien entendu être correctement vérifiée. Ni trop chaude ni trop froide !

Eviter le shampoing dans les yeux. Mais aussi dans les oreilles. Cela est désagréable et peut occasionner par la suite une otite. Un morceau de coton peut être placé dans le pavillon de l’oreille de l’animal pour éviter la pénétration de l’eau dans le conduit auditif.

 

Un bon séchage est indispensable

 

Prévoir quelques serviettes bien sèches et absorbantes (au moins deux) pour le séchage. Insistez sous le ventre, les pattes… et là aussi faites-en un jeu. Avec à la clé une récompense (friandise) !

Le séchage pourra être terminé à l’aide d’un sèche-cheveu placé à bonne distance du corps de l’animal (une bonne trentaine de cm) et à puissance et chaleur modérées.

 

Et le shampoing sec ?

 

 

Le shampoing sec est utile pour les animaux vraiment très récalcitrants aux bain. Mais il est surtout intéressant chez les animaux âgés ou convalescents.

Car en fait rien ne remplace un bain… à l’eau ! Mais parfois, il est impossible de faire autrement et le shampoing sec constitue alors une alternative.

On peut aussi utiliser un gant de toilette humide, mais là non plus, le nettoyage ne sera pas fait en profondeur.

  

Shampoing et pipette antiparasitaire : respecter un délai entre les deux !

 

Traiter préventivement son chien ou chat contre les parasites externes (puces, tiques, etc.) est essentiel.

Dans le cas de l’utilisation d’une pipette antiparasitaire - voire d’un spray antiparasitaire recommandé par le vétérinaire -, un délai de 48 heures en moyenne est préconisé entre le moment où l’on lave son chien ou chat et l’application du traitement.

Donc deux jours avant ou deux jours après avoir mis la pipette, l’animal pourra être lavé.

A noter enfin que certains antiparasitaires résistent à l’eau. Mais si le chien ou le chat pour une raison quelconque devait être lavé de manière très rapproché (s’il s’est sali par exemple), une nouvelle application de l’antiparasitaire, toujours en respectant le délai de deux jours environ, sera à prévoir.

Là aussi, demandez conseil au vétérinaire ou bien à l’ASV.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : 123rf 

 

Otite Anti-puces Laver son chien Shampoing Laver son chat Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure