layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Lapin

Lapin : tout ce que vous devez savoir sur sa santé

Lapin : tout ce que vous devez savoir sur sa santé

Article publié le : 01/03/2022

Le lapin nain est un des animaux les plus adoptés par la population française après le chien et le chat. Pourtant, ses besoins et sa santé sont encore peu connus. Voici quelques points clés à savoir si vous avez un lapin à la maison

Les états de santé préoccupants chez votre lapin

Les lapins sont des animaux “proies”. En règle générale, dans la nature, c’est l’animal le plus faible qui se fait attaquer par les prédateurs. Un lapin nain aura donc tendance à cacher les premiers symptômes par réflexe, pour se protéger. Lorsque vous voyez que votre lapin n’a pas un comportement habituel, votre premier réflexe doit être de consulter un vétérinaire NAC. Voici ce que vous devez savoir pour prendre soin de son lapin et les comportements qui doivent vous mettre en alerte : 

Votre lapin nain ne se nourrit plus

C’est un signe que votre lapin est malade. Les lapins ayant un système digestif toujours très actif, il est anormal que votre lapin ne mange plus. Cela peut être très dangereux, cela risque d'entraîner un ralentissement du transit pouvant être fatal pour votre animal. 

Votre lapin est prostré

Votre lapin reste dans son coin, il n’est plus intéressé par quoi que ce soit. Il est en position “boule” et semble souffrir (yeux mi-clos, changement de position régulièrement, frissons…). Ce sont des signes de douleurs, il ne faut pas traîner et le faire ausculter. 

Votre lapin se gratte frénétiquement les oreilles

Les lapins et particulièrement les lapins béliers, sont sujets à des problèmes d’oreille. Un lapin qui se gratte avec insistance les oreilles peut avoir des douleurs qui annoncent une otite, des mites d’oreilles… 

Votre lapin a les yeux qui coulent

Les lapins ont les racines des dents proches du système ORL (yeux, oreille, nez…). Si un lapin a un problème dentaire, cela peut avoir de lourdes répercussions et cela peut être très douloureux pour lui. Si après quelques heures, les écoulements sont toujours présents, il est préférable de consulter un vétérinaire. 

Une anomalie cutanée

Les lapins ont tendance à se faire attaquer par certains insectes. Il est donc préférable de bien surveiller leur pelage régulièrement. En cas de grosseurs, gonflements, croûtes, plaies ou autres éléments anormaux, il est important de demander un avis médical. 

Les maladies mortelles fréquentes chez le lapin

La myxomatose

La myxomatose est une maladie mortelle qui se transmet rapidement par l’intermédiaire des moustiques, des poux, des puces, ainsi que d’autres insectes…Mais également par le biais de lapin porteur. Après un temps d'incubation entre une et trois semaines, les premiers symptômes apparaissent.  

Dans un premier temps, le lapin est affaibli et développe des myxomes. Ce sont des gonflements, plus ou moins gros, au niveau de la peau, qui peuvent être des tumeurs ou des oedèmes. Les oreilles du lapin commencent à voir apparaître des lésions. Au fil des jours, votre lapin développera différentes infections et conjonctivites. Malheureusement, aucun traitement efficace n'existe pour soigner un lapin infecté, la seule protection est le vaccin lapin contre la myxomatose. 

Le VHD 1 et 2

Le VHD 1 et 2 sont connus sous le nom de maladies hémorragiques du lapin, elles se transmettent rapidement via un contact avec un lapin contaminé, mais aussi par des intermédiaires : végétaux, contacts humains… Cette maladie est très virulente, en quelques heures elle affecte les fonctions vitales de l’organisme du lapin, causant rapidement une hémorragie interne et son décès. La seule protection est la vaccination de votre lapin

L’arrêt de transit

Ce n’est pas un virus, mais il n’en n’est pas moins une des causes de mortalités les plus importantes chez le lapin. En effet, avec un stress, avec la douleur, ou une mauvaise alimentation, votre lapin peut avoir un arrêt de transit. L’arrêt de transit peut facilement être fatal et cela se traduit par un lapin qui refuse de s’alimenter, qui ne fait plus de selles, qui est prostré et peu dynamique. Son système digestif est au ralenti puis s’arrête ce qui peut rapidement entraîner son décès. 

Le cancer

Le cancer de l’appareil reproducteur est très présent chez les lapins. En effet, dans la nature, les lapins se reproduisent toute l’année, donnant naissance à 5 à 8 petits par portée. Cependant, suite à sa domestication, les lapins ne se reproduisent plus à cette vitesse, et leur appareil reproducteur réagit négativement face à cela. Au-delà des 6 mois, une lapine doit être stérilisée sinon elle risque de développer très rapidement des tumeurs dans l’utérus, au niveau des ovaires… Les mâles quant à eux développent fréquemment des cancers au niveau des testicules. Il est donc essentiel de se renseigner sur la stérilisation des lapines et la castration des lapins. 

Les bons réflexes concernant la santé de votre lapin nain  

Adopter un lapin, c’est aussi le soigner et le protéger contre les maladies mortelles. En tant que propriétaire de lapin ou futurs propriétaires, vous devez connaître le comportement normal de votre lapin et lui apporter des soins en cas de besoin. Pour éviter les mauvaises surprises, vous pouvez choisir une assurance santé animale pour lapin pour financer certains frais non prévus et importants. Voici les indications à suivre pour avoir un lapin en pleine santé

La vaccination

La myxomatose et le VHD sont des maladies dangereuses pour votre lapin. Le seul moyen de les éviter et de faire vacciner votre lapin dès ces 5 semaines, puis lui faire un rappel chaque année

La stérilisation et la castration

C’est une étape importante et essentielle dans la vie de son lapin. Il est important de faire cette opération chez un vétérinaire NAC. Cette opération améliore aussi la propreté des lapins et évite les comportements agressifs dû aux tiraillements hormonaux. 

Une alimentation de qualité

Un lapin en bonne santé passe par une alimentation de qualité et qui répond à ses besoins. Elle doit se composer en majorité de foin, puis de légumes et enfin de granulés. Concernant l’arrêt de transit, il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire au moindre doute sur la santé de votre lapin nain. 

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : DR

A propos de l'auteur

L'équipe SantéVet
L'équipe SantéVet > Voir sa fiche
Partagez cet article