L'actu des animaux

Dossiers

Prendre soin de son lapin domestique

Prendre soin de son lapin domestique

Article publié le : 22/05/2017

Partagez sur :

Il existe un très grand nombre de races et de variétés de lapins domestiques. Un minimum d‘attentions et de prévention sont nécessaires. 

Il existe un très grand nombre de races et de variétés de lapins domestiques. Le choix d’un tel animal de compagnie impose un minimum d‘attentions. Et de soins préventifs.

Un lapin domestique n’est pas un substitut à un chien ou un chat. 

Certes peu contraignant, il exige tout de même certaines intentions pour son bien-être et sa santé. Le maître pourra d’ailleurs envisager de souscrire une assurance santé animale pour son lapin.

SantéVet, spécialiste de l’assurance santé animale en France, propose une formule spécialement destinée au lapin.

L’assurance santé lapin prend en charge les frais vétérinaires en cas de maladies et/ou d’accidents (consultations chez le vétérinaire de son choix, y compris en urgence, médicaments, analyses, interventions chirurgicales, hospitalisation…).


Une protection préventive contre les parasites


Du point de vue de la prévention, le lapin est comme d’autres mammifères : il peut être infecté par les parasites externes (puces, tiques, etc.). Un traitement préventif, prescrit par le vétérinaire est recommandé. Il est important de demander conseil au spécialiste de la santé animale, car certains antiparasitaires disponibles dans le commerce ne conviennent pas au lapin et peuvent s’avérer toxiques.

De même, un vermifuge spécifique permettra de lutter contre les parasites internes (vers), notamment si le lapin domestique a accès à l’extérieur. Ou bien s’il cohabite avec un autre animal.


Deux vaccins recommandés


Le lapin domestiques est prédisposé à certaines maladies. La vaccination chez le lapin domestique n’a pas de caractère obligatoire. Mais il est vivement conseillé de le protéger contre deux maladies principalement pour les quelles un vaccin existe : la VHD (maladie hémorragique virale) et la myxomatose. Il n’existe pas pour cette dernière de traitement spécifique.

Stérilisation de la femelle et castration du mâle permettront d’éviter le risque d’apparition de certaines tumeurs. Et dans le cas de cohabitation de lapins de sexe différents, d’avoir des portées non désirées.


Une bonne hygiène de l’habitat

Une bonne hygiène de la cage (il ne devra pas y être enfermé en permanence, des sorties sont à prévoir) et une alimentation appropriée seront indispensables. 

Le lapin domestique est assez sensible du point de vue digestif. Le vétérinaire pourra conseiller le maître sur la meilleure manière d’alimenter son lapin et sur les aliments à proscrire (sucreries, croquettes pour chien ou chat, même de petite taille, pommes de terre, etc.)


Surveiller les dents de son lapin domestique


Les dents du lapin domestique (mais aussi les yeux et les oreilles) seront particulièrement à surveiller. Le lapin est en effet prédisposé à la malocclusion dentaire. Si ses dents ne viennent pas à s’user normalement, leur pousse peut être à l’origine de problèmes buccaux.

Enfin, un brossage régulier permettra d’éliminer le poil mort et l’ingestion de boules de poils (trichobézoards, comme chez le chat), et de s’assurer de l’absence de plaie ou de parasites. Le bain n’est pas vraiment conseillé. 



SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

Photos : 123rf

Partagez sur :

Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back