layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Comme chaque mois, SantéVet répond à vos questions

Comme chaque mois, SantéVet répond à vos questions

Article publié le : 10/05/2021

Comme chaque mois dans votre SantéVet Mag, nous répondons à vos questions concernant vos compagnons, chien, chat ou NAC. N’hésitez pas à nous les envoyer de manière anonyme, tout comme vos remarques et suggestions. Nous y répondrons le plus rapidement possible. 

Question #1 – Je prévois de me rendre dans le sud de la France mi-septembre et l’on m’a parlé d’insectes particulièrement présents à l’endroit de ma destination. Puis-je encore faire vacciner mon chien contre la leishmaniose afin qu’il soit protégé à temps, sachant qu’il est prévu que j’y retourne aussi régulièrement par la suite ?

Vous avez effectivement raison de miser sur la prévention et de protéger votre chien contre la leishmaniose. Cette maladie grave et sournoise est, rappelons-le, transmise par la piqûre d’un minuscule insecte : le phlébotome.

En plus d’un vaccin désormais disponible réduisant les risques de développer cette maladie mortelle, votre vétérinaire pourra vous recommander l’utilisation d’un insecticide répulsif adapté qui viendra compléter l’arsenal afin de protéger votre chien.

Pour ce qui est du vaccin, sa protection débute 4 semaines après la dernière injection. Car cela se fait en plusieurs phases.

Tout d’abord, votre chien doit être âgé des 6 mois au minimum. Ensuite, une première visite permettra de définir si votre chien est sain, c’est-à-dire non porteur de la maladie. Ce dépistage permet une réponse très rapide, en une vingtaine de minutes.

Si tel est le cas, votre chien recevra une première injection vaccinale. Une seconde sera effectuée lors d’une visite après 3 semaines. Puis une troisième injection encore après 3 semaines. Le rappel sera ensuite annuel.

Question #2 – J’ai un chat Persan de 6 mois. Je sais que les yeux de cette race sont à surveiller. J’ai l’impression que ses cils s’enroulent vers l’intérieur de ses paupières du bas. Je lui nettoie régulièrement les yeux. Dois-je aller consulter avant ses rappels de vaccins dans 3 mois ?  

Il ne faut pas attendre la prochaine visite chez votre vétérinaire, comme pour ses rappels de vaccin. Mais prendre rendez-vous rapidement.

Il peut s’agir d’un entropion. Une maladie dont on parle beaucoup chez les chiens mais qui peut également concerner les chats. Les chats Persan y sont d’ailleurs prédisposés.

Cela se manifeste, comme vous le décrivez, par l’enroulement de la paupière vers l’intérieur. Cela peut être à l’origine de lésions au niveau de l’œil dues aux frottements des cils.

Le traitement de l’entropion est généralement chirurgical. Il est possible d’ailleurs que votre vétérinaires vous oriente vers un confrère spécialisé en ophtalmologie.

Ne laissez pas ce problème sans intervenir, car votre chat doit très certainement en souffrir, car l’entropion outre les risques de lésions qu’il présente, peut être douloureux pour l’animal.

Tout problème concernant les yeux ne doit pas attendre et ne doit pas non plus faire l’objet d’automédication.

Question #3 – Notre fille souhaiterait adopter un lapin domestique. Est-ce que cet animal de compagnie doit être vacciné contre certaines maladies ?  

Il faut faire vacciner un lapin contre deux maladies. La myxomatose, tout d’abord, qui peut être transmise par les puces ou ou encore des moustiques. Ce qui fait qu’un lapin vivant en appartement n’est pas à l’abris. Ensuite, un autre vaccin pour le protéger contre le VHD, maladie hémorragique virale.

Il est important de faire vacciner votre lapin contre ces deux maladies, car il n’existe pas de traitements contre celles-ci.

L’idéal est de prendre rendez-vous pour une première visite lors de l’acquisition de votre lapin de compagnie afin de faire le point et de mettre en place les mesures de prévention.

Tout comme un chien ou un chat, un lapin domestique a besoin d’un suivi médical. Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur la manière de prendre soin de votre compagnon et de sa santé. Le lapin n’est pas fragile, mais il est certaines choses à savoir.

Votre vétérinaire vous indiquera comment bien nourrir votre lapin, le protéger contre les parasites, etc. Ainsi, vous serez certain d’assurer le bien-être de votre nouveau petit compagnon

 

 

SantéVet

Ensemble prenons soin de votre animal

Photos : 123RF

Leishmaniose Vaccination
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure