layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Climat : mon chien ou chat est-il allergique ?

Climat : mon chien ou chat est-il allergique ?

Article publié le : 28/02/2020

Janvier 2020 a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré sur la planète ! On prévoit que le nombre des cas d’allergies risque d’exploser dans les prochaines années. Les allergies saisonnières ne sont plus uniquement u problème lié au printemps à cause du réchauffement climatique. Et les chiens et les chats ne sont pas davantage à l’abri que les humains et peuvent eux aussi en souffrir.

« Il n’y a plus de saisons, mon brave monsieur ! », avait-on pour habitude d’entendre souvent dire lorsque le temps ne correspondait pas à la « normale ». Aujourd’hui, on connaît le responsable : le changement climatique, qui est sur toutes les lèvres. Il impacte, entre autres, sur la nature. Il dérègle les saisons et le rythme des floraisons. Cela a pour conséquence, avec des températures particulièrement douces en hiver comme nous les connaissons actuellement, mais également l’absence de pluies dans certaines régions, de favoriser le retour des pollens dans l’atmosphère. Le risque d’allergies est d’ores et déjà considéré comme élevé et certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres.

Chiens et chats n’échappent pas aux allergies

Les chiens et les chats n’y échappent pas et peuvent eux aussi souffrir d’allergies. Éternuements, grattages, difficultés respiratoires yeux rouges, écoulement nasal, voire réactions dermatologiques… sont des signes pouvant évoquer une allergie. Elle se déclenche par contact, mais aussi par inhalation le plus fréquemment. Chiens et chats ont la truffe au vent ou renifle le sol. Cela n’arrange pas la situation pour les chiens et chats qui sont prédisposés aux allergies. Mais comment les en empêcher ? C’est mission impossible et il serait bien vain de tenter de le faire !

Graminées et résineux : les responsables des allergies

Les graminées (plus de 9 000 espèces) et résineux sont les grands responsables des allergies selon leur stade de maturation. Les graminées sont pollinisées par le vent et constituent la cause principale de ce que l’on nomme le « rhume des foins ». De plus, certaines plantes ‘’renferment’’ également des acariens, eux aussi source d’allergies.

Des tests et des traitements pour les chiens et chats allergiques

Dès lors qu’un chien ou chat présente des symptômes d’une allergie, il est recommandé de se rendre chez le vétérinaire afin qu’il en détermine la cause (la poussière, les moisissures, les piqûres de puces et/ou d’insectes, certains aliments, etc. peuvent déclencher une allergie) et mette en place les soins les mieux adaptés (cortisone, antihistaminiques…) afin de soulager l’animal et éviter les risques d’infections secondaires.

Des tests peuvent être effectués afin de trouver ce à quoi sont précisément allergiques les chiens et chats, comme cela se pratique chez les humains, voire d’entreprendre une désensibilisation. Cela a un coût, tout comme les traitements mis en place, d’autant que les crises risquent de se multiplier… et perdurer tout au long de la vie de l’animal.

Une assurance santé pour chien ou une assurance santé pour chat permet le remboursement des frais vétérinaires engagés à hauteur de la formule choisie par le maître.

Les médecines douces au secours des chiens et chats allergiques

Des traitements moins invasifs peuvent se révéler efficaces dans la durée, comme l’homéopathie. Il existe des vétérinaires dont c’est la (ou une des spécialités) et qu’il sera possible de consulter. En matière d’homéopathie, comme n’importe quel autre traitement, l’automédication est à proscrire. A noter que chez SantéVet, spécialiste de l’assurance santé animale, l’homéopathie – tout comme d’autres médecines douces telles que la phytothérapie, l’acupuncture ou encore l’ostéopathie… - bénéficient des mêmes conditions de remboursement. Seule condition : s’adresser à un vétérinaire.

Janvier 2020 a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré sur la planète ! On prévoit que le nombre des cas d’allergies risque d’exploser dans les prochaines années. Les allergies saisonnières ne sont plus uniquement un problème lié au printemps. Et chiens et chats ne seront pas davantage à l’abri que les humains.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure