layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Berger allemand abattu : une marche blanche en sa mémoire

Berger allemand abattu : une marche blanche en sa mémoire

Article publié le : 25/03/2019

Une urne funéraire contenant les cendres et une jolie photo encadrée trônant dans le salon : c’est tout ce qu’il reste désormais aux maîtres de Jagger, un berger allemand âgé de 4 ans abattu par un voisin, et qui réclament justice.  Une marche blanche sera pour l'occasion organisée. 

A Augé dans les Deux-Sèvres (79), Hélène Decanter et Fabrice, son mari, habitent une maison de plain-pied posée dans un écrin de verdure.

Jagger, leur berger allemand, âgé de 4 ans, y était chez lui. Heureux. Mais le 15 février 2019, un voisin à la réputation sulfureuse a abattu l'animal qui s'était pour la première fois aventuré dans sa cour, un corps de ferme ouvert depuis la route.

Il lui tire alors  deux balles vers 22-23h, une dans la patte et l'autre dans le flanc et le laisse agoniser là toute la nuit. Des balles pour sanglier. Il le chargera encore vivant dans sa voiture le lendemain matin, pour aller le jeter dans l'eau du barrage qui est situé à 6km de là.

Ce beau Jagger, si gentil et aimé par sa famille, a vécu l'horreur et une lente agonie, seul, dans cette nuit froide de février.

Ses propriétaires portent immédiatement plainte contre cet individu. L'homme, qui ferait l'objet de multiples plaintes des habitants de ce petit hameau, a tout de suite été interpellé par la gendarmerie qui le connait très bien et une perquisition a tout de suite été effectuée, permettant de découvrir des armes détenues sans permis. Il finit par admettre son « crime » et indique le lieu où se trouve le corps de Jagger.

L'homme s'expliquera à la barre du Tribunal correctionnel de Niort le 9 avril.

Chien abattu : que justice soit faite

Hélène, Fabrice et leur famille sont effondrés de chagrin et demandent que justice soit rendue à ce pauvre Jagger, « si jeune et si beau, qu'on leur a arraché sans le moindre remord ! C'était leur bébé, un membre de la famille qu'ils aimaient tant et qui partageait tout de leur vie ».

« Nous n'en pouvons plus que la cruauté sur nos animaux soit classée sans suite, ou qu'il n'y ait qu'un petit sursis, ou pire, que l'affaire soit orientée vers le tribunal de police où de simples contraventions sont encourues ! », indique Maître Isabelle Gharbi-Terrin, qui est en charge du dossier.  

« Ce sont des vies ; les animaux sont dotés de sensibilité (17 février 2015 article 515-14 du code civil). Ces délits que nous ressentons comme des crimes, relèvent de l'article 521-1 du code pénal, mais ce texte est peu ou mal appliqué, car l’animal en tant qu’être sensible a fait irruption sur la scène judiciaire depuis 2015 et les services voient ça d’un mauvais œil, car source de nouveau contentieux. »

« Et pourtant, la noblesse de la Justice est de protéger les plus vulnérables, ceux qui n’ont pas de voix pour se défendre, et elle doit retrouver cette grandeur et cet esprit du Juste. Elle doit entendre les cris de douleur de Jagger, et des autres, et sanctionner, à hauteur de ces actes barbares, conformément à la loi qui prévoit jusqu’à deux ans de prison et 30.000 € d’amende. »

« Assez, ouvrez vos yeux et vos cœurs », clament les maîtres de Jagger. « Ça peut être votre chien aussi, votre chat, l'animal qui fait partie de votre famille ! Et ces personnes, dont le ressort psychologique est la lâcheté sont tout à fait capables de s'en prendre à d’autres êtres fragiles, faibles, comme des enfants ou des personnes âgées ou handicapées. »

La famille de Jagger, ainsi que tous les amoureux des animaux demandent de condamner l'auteur qui a causé autant de souffrances à ce pauvre chien et de lui rendre justice, pour lui, pour toutes les autres victimes et leurs humains en deuil.

Une pétition en ligne et une marche blanche

Une pétition a été mise en ligne sur Internet. « Nous comptons sur vous pour faire changer les mentalités, faire avancer la cause animale et que les tortionnaires/maltraitants soient enfin jugés pour leur(s) crime(s), assassinat(s), avec des peines à la hauteur de leurs actes ignobles! », indiquent encore les maîtres de Jagger.

Pour aider aux frais judiciaires une demande de cagnotte a également été mise en ligne.

Une marche blanche est prévue le jour du procès en la mémoire de Jagger alors que l’homme s’expliquera à la barre du Tribunal correctionnel de Niort le 9 avril 2019.

Pour en savoir plus…

La page Facebook de Jagger

 

A lire également

Divagation du chien ou du chat : ce que dit la loi

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : capture Facebook

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure