layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Animaleries, permis, stérilisation… l’avis des Français

Animaleries, permis, stérilisation… l’avis des Français

Article publié le : 26/01/2021

Alors que les débats sur la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale ont débuté le 26 janvier 2021 à l’Assemblée Nationale, la Fondation 30 Millions d’Amis a rendu public les résultats de son 4eme baromètre mené par l’Ifop sur « Les Français et le bien-être des animaux ». Selon ce sondage, la protection animale apparaît comme étant une « préoccupation majeure de la société ». Pour la Fondation, malgré les annonces récentes du gouvernement, la pression sociétale reste forte. Elle juge que les mesures envisagées ne sont pas suffisantes par rapport aux attentes exprimées par les Français. Que pensent ces derniers et quelles sont entre autres leurs attentes en matière de stérilisation des animaux de compagnie, permis de détention, vente en animalerie et par petites annonces… ?

La Fondation 30 Millions d’Amis a rendu public la 4eme vague de son baromètre annuel mené par l’Ifop* dans le cadre de son baromètre annuel sur  « Les Français et le bien-être des animaux ». De nombreux thèmes y ont été abordés en dehors des animaux de compagnie parmi lesquels : l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, des delphinariums, du commerce de la fourrure, de la chasse à courre, la corrida…

Il ressort de ce dernier baromètre que pour près de 7 Français sur 10 (69 %), les animaux sont mal défendus par les politiques. Par ailleurs, 68 % des sondés considèrent que le gouvernement ne prend pas suffisamment en compte la protection animale dans son action.

Ce dernier chiffre est toutefois en diminution par rapport à 2020 de 7 points, certainement en raison, selon la Fondation 30 Millions d’Amis, des diverses annonces récentes du gouvernement parmi lesquelles son projet de loi pour lutter contre les abandons dont les débats (avec près de 500 amendements !à) ont débuté à l'Assemblée Nationale ce mardi 26 janvier 2021. 

Lutte contre la maltraitance animale : des mesures jugées insuffisantes 

Si la Fondation 30 Millions d’Amis par la voix de Reha Huttin, sa présidente, convient que « ce gouvernement semble vouloir – en partie – répondre aux attentes des Français en matière de protection des animaux. (…) Mais les mesures annoncées, pour certaines en passe d’être concrétisées à travers la proposition de loi n°3661 visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, restent largement insuffisantes par rapport aux exigences exprimées par nos concitoyens en la matière : le temps des vœux pieux et des discours est révolu ; il est temps que ceux qui nous gouvernent prennent enfin des mesures concrètes. »

Sur les principales thématiques et chiffres qui ressortent du baromètre, la Fondation estime que « les Français se positionnent nettement plus loin que les mesures envisagées dans la proposition de loi, invitant les politiques à beaucoup plus d’audace ».

A rappeler le projet de loi débattu à l'Assemblée prévoit notamment un durcissement des sanctions afin de lutter contre la maltraitance animale : 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende pour mort dun animal. En cas de condamnation, les inculpés pourront se voir interdire la détention d’un animal.

Une majorité de Français pour l’interdiction de la vente en animalerie et par petites annonces

Concernant les animaux de compagnie, 61 % des Français se déclarent pour l’interdiction de la vente d’animaux de compagnie en animalerie (+ 4 points par rapport à 2020). Pour l’heure la proposition de loi ne prévoit que de mentionner la provenance des animaux proposés à la vente. Une mesure largement insuffisante pour la fondation pour « éviter les achats « coup de cœur » – et les abandons qui en découlent – favorisés par la présence des animaux exhibés derrière les vitrines des animaleries ou par petites annonces sur le web ».

Oui à un permis de détention d’animaux de compagnie et à la stérilisation

Pour lutter contre l’abandon, 84 % des Français sont favorables à un permis de détention d’animaux de compagnie.

En ce qui concerne la stérilisation, « plus d’un Français sur deux (57 %) se dit favorable à la stérilisation obligatoire des animaux de compagnie, afin d’éviter les portées non désirées et notamment la surpopulation féline responsable de très nombreux abandons, euthanasies et mauvais traitements ».

« La mise en œuvre de mesures pour améliorer la protection des animaux s’est accélérée depuis la reconnaissance des animaux comme des "êtres vivants doués de sensibilité" dans notre Code Civil en 2015, sous l’impulsion de la Fondation 30 Millions d’Amis », rappelle Reha Hutin. Et de conclure : « Désormais, le législateur doit prendre pleinement la mesure de ces exigences sociétales, et aller plus loin ! Il en va de sa légitimité auprès de l’ensemble de nos concitoyens. »

*Étude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 12 au 13 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas.

 

A lire également

Abandons en 2020 : les NAC victimes d’achats impulsifs

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Visuel : Fondation 30 Millions d’Amis

Maltraitance animale
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure