layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

ADN chien : filiation et maladies sous contrôle

ADN chien : filiation et maladies sous contrôle

Article publié le : 02/05/2019

L’ADN a depuis quelque temps pénétrer l’univers de l’animal domestique. Le séquençage du génome du chien a ouvert de nombreuses portes dans le domaine de la sélection et de l’élevage avec la détection de tares et la filiation. 

Acide désoxyribonucléique : sous ce terme se décline ce que nous connaissons mieux lorsque l’on entend parler d’ADN. Il en est fréquemment question à la télévision, tant dans les faits divers que dans les séries américaines ! Le monde du chien n'y est pas étranger lui non plus. 

L’ADN a depuis quelque temps déjà pénétrer l’univers de l’animal domestique. Le séquençage du génome du chien a ouvert de nombreuses portes dans le domaine de la sélection et de l’élevage. Les principales sont la détection de tares ou maladies génétiques, d’une part, et le moyen de confirmer une filiation, d’autre part. 

En effet, de plus en plus de chiots sont désormais vendus avec ces « tests de paternité ». Ils prouvent ainsi leurs origines. Les clubs de race les systématisent de plus en plus dans le cadre de leurs grilles de cotation (c’est ce qui définie, pour résumer, le degré de « qualité » d’un chien).

Le premier à en avoir fait un de ses chevaux de bataille a été celui du bulldog anglais. Ainsi, un pedigree peut être certifié. C’est enfin pour l’éleveur une manière de mettre en avant son élevage en le valorisant.


Plus de 350 maladies génétiques chez le chien


Afin d’éradiquer des tares qui se transmettent génétiquement, des marqueurs ont également été mis au point pour certaines races et pour certaines maladies. On dénombre plus de 350 maladies génétiques dans l’espèce canine, contre 5 000 chez l’Homme. Mais nous sommes loin de disposer d’un test pour chacune d’entre elles, chez l’un et l’autre. 

C’est le second grand « pouvoir » de l’ADN au service de l’élevage. Pour la plupart d’entre elles, chez le chien, le mode de transmission reste inconnu

L’ADN est en fait la carte d’identité de tout être vivant. Sous forme codée (paires de bases et allèles), cette molécule renferme toutes les informations relatives à la vie d’un être (chien, chat, humain, etc.). Chez le chien, on dénombre quelque 20 000 gènes portés par 38 paires de chromosomes auxquels s’ajoutent les X,Y, les deux chromosomes sexuels.

A noter que la médecine génétique et l'identification ne sont pas réserver aux seuls éleveurs et que le "simple" particulier peut également y avoir recours en demandant conseil à son vétérinaire notamment.  

Le chien, un modèle précieux pour la médecine humaine

Mieux que la souris, le chien représente un modèle prisé pour l’étude des maladies humaines. 

Parmi les gènes identifiés chez le chien, plusieurs sont directement en rapport avec l’Homme comme le gène de la narcolepsie. Des mutations ont pu être identifiées dans un nouveau gène, grâce à des recherches portant sur le labrador ou encore le dobermann et le labrador. 

De même, la myopathie centronucléaire du labrador, étudiée par des généticiens de l’école vétérinaire d’Alfort, présente un lien de parenté avec certaines myopathies humaines. 

On pourrait aussi citer l’atrophie progressive de la rétine (plus de 100 races canines sont concernées) ou certains cancers, comme les mélanomes, cancers rénaux, sarcome histiocytaire, voire la maladie d’Alzheimer…

Les recherches conduites en génétique canine pourront donc être transposées en médecine humaine et inversement.

C’est, malgré eux, des promesses d’espoirs que nous apportent une fois de plus nos fidèles compagnons.

 

Des races canines prédisposées

Dans la plupart des races canines, on a mis en évidence des prédispositions à certaines affections génétiques : épilepsie du tervueren ; anomalie de l’œil du colley ; maladie de Legg-Perthes-Calvé (nécrose aseptique de la tête fémorale) du jack russel ; persistance du canal artériel chez le cocker, bichon, berger allemand ; sténose pulmonaire chez le beagle, chihuahua ; anomalies des arcs aortiques chez le setter irlandais ; persistance de la communication interventriculaire chez le bulldog anglais…

L’élaboration de tests génétiques permettront le dépistage et de réduire ainsi la diffusion des affections génétiques au sein d’une race. 

 

Pour en savoir plus

3 laboratoires travaillent sur ces test et en proposent et œuvrent aussi dans le domaine de l’identification génétique

- Antagene

Site Internet : www.antagene.com

- Genindexe

Site Internet : www.genindexe.com

-Labogena

Site Internet : www.labogena.fr




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : Fotolia.com

Race de chien Chien malade Maladies héréditaires
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure