layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Un chat se présente sur la liste des municipales de Rennes

Un chat se présente sur la liste des municipales de Rennes

Article publié le : 24/02/2020

La liste « Rennes en commun », menée par La France insoumise (LFI) pour les élections municipales présente un colistier bien particulier : il s’agit d’un chat ! Pas de doute : les animaux domestiques ont fait leur entrée en politique. Car Rec n'est pas le seul animal domestique parmi les chiens et chats à vouloir défendre la cause animale. 

Il se nomme Rec. Et c’est un chat gris ! Il sera présent en tant que colistier sur la liste d'Enora Le Pape (France Insoumise) aux élections municipales de Rennes (Ille-et-Vilaine).

La cause animale : un enjeu politique

Défendre cause animale : c’est ce qui motive ce choix pour le moins surprenant.

Il y a « quasiment autant d'animaux de compagnie que de Rennaises ou de Rennais [quelque 260.000, Ndlr] », fait remarquer Félix Boulanger, co-directeur de campagne sur les ondes de France Bleu. « Ils méritaient bien une place sur notre liste. » Il s’étonne que ce thème sujet ne soit « pas du tout présent dans ces élections ».

Et de poursuivre : « Il y a un certain nombre de leviers que la municipalité peut actionner pour faire avancer la cause animale. D'ailleurs, pas mal d'associations qui défendent la cause animale envoient à tous les candidats aux municipales des questionnaires là-dessus, C'est un vrai enjeu. »

Une présence symbolique 

Bien entendu, ce chat ne figurera que symboliquement à la soixantième place de la liste qui, si elle est déposée de la sorte, sera jugée incomplète et irrégulière par la préfecture.

« En réalité, un être humain va prêter son nom », précise Félix Boulanger. « Mais la présence du chat sur nos supports de communication permet de mettre en avant la question animale totalement ignorée dans cette campagne. »

« Ce sera l’occasion de parler de protection animale, d’aborder la question des repas végétariens dans la restauration collective, d’évoquer la volière du Thabor où, selon nous, les oiseaux sont entassés, les campagnes de stérilisation… », conclut-il.

Une conférence de presse est prévue le mardi 25 février afin de présenter officiellement Rec.

 

Chiens et chats : de plus en plus impliqués politiquement !

Bella Lemaire, un dalmatien de 3 ans (déjà apparue dans plusieurs spots de publicité ainsi que dans un clip de RAP), est tête de liste de la SPA (Société Protectrice des Animaux). Elle aussi de manière symbolique… La liste est baptisée « Même combat ». Bella Lemaire s'engage aux côtés de ses colistiers, (le taureau Fadjen, le chat Narnia, le lion Léon et la jument Fleur) pour défendre le mieux vivre ensemble au sein de nos communes.

Dans son programme, entre autres : des mesures pour la prise en charge des animaux errants, la présence d'animaux dans les EHPAD afin de lutter contre l'isolement des seniors, des journées de sensibilisation des enfants à la cause animale, mettre en place avec le concours des associations des aides financières dédiées aux actes vétérinaires pour les propriétaires d’animaux les plus modestes, lutter contre la maltraitance animale…

« Notre candidate est un personnage de fiction, un clin d'œil ! », a expliqué Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA et qui est directeur de campagne de Bella . « Parce que nous voulons parler de la condition animale en présentant un joli visage. »

« Je m’engage aux côtés de Bella Lemaire, car je crois fermement que sa mission est essentielle pour faire évoluer le respect du bien-être animal et instaurer une meilleure cohabitation dans nos communes. Sa campagne est en totale adéquation avec les valeurs éthiques de la SPA et il me parait évident de la soutenir et m’investir à ses côtés. » 

 

Les thèmes de son programme sont détaillés sur des comptes créés sur les réseaux sociaux.

« Notre liste souhaite prendre le sujet à bras le corps, à l’aide de mesures concrètes et d’actions locales directes. Nous parlons notamment des problématiques d’harmonie entre les hommes et les animaux, de l’importance de l’identification, et de la lutte active contre la cruauté sous toutes ses formes », précise Bella Lemaire.

Valérie Pécresse, présidente du conseil régional Ile-de-France, entend pour sa part notamment créer dans sa région un permis d’adopter pour les chiens et les chats afin de valoriser la place des animaux.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, est candidat à la mairie de Tourcoing (département du Nord, Hauts-de-France). Il a choisi quant à lui pour les municipales 2020 son chat baptisé Boris et adopté à la SPA de Tourcoing afin de présenter les propositions qu’il compte prendre en faveur du bien-être animal.

 

A lire également 

Près de 6 Français sur 10 se disent prêts à voter pour un candidat engagé dans la protection animale. C’est que révèle un sondage effectué par l’Institut IFOP pour le compte de la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf (photo prétexte)

 

 

 

Maltraitance animale
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure