layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Maladies infectieuses du chat : des protections existent

Maladies infectieuses du chat : des protections existent

Article publié le : 26/02/2019

En France, les maladies félines qui font classiquement l’objet d’une vaccination sont la panleucopénie infectieuse féline (typhus), la rage, le coryza, la leucose, et la chlamydiose.



Contre ces maladies, les rappels se font tous les ans, mais la première vaccination du chaton oblige généralement à pratiquer deux injections successives à un mois d’intervalle.

 

Le typhus (panleucopénie infectieuse féline) peut être mortel ; les conséquences de cette maladie virale varient d’un cas à l’autre, du mode de vie du chat et de son état physiologique. 

 

Résistant, le parvovirus qui en est responsable est très contagieux et la vaccination régulière constitue la seule des protections efficaces. 

 

Un vaccin inactivé doit être administré chez une chatte gestante afin de protéger les fœtus (il vaut nettement mieux avoir procédé à la vaccination avant). 

 

 

La rage aussi 

 


Il est vivement recommandé de faire vacciner régulièrement son chat contrela rage, maladie virale qui a fait d’énormes ravages par le passé et dont on doit la découverte à Pasteur. 

 

La rage est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle est transmissible à l’homme et inversement. 

 

Si vous vous rendez en vacances dans certains endroits comme en camping par exemple ou bien passez les frontières, votre chat devra être vacciné. Ce n’est donc pas à négliger.

 

Le coût de cette vaccination n’est pas élevé et le vaccin antirabique destiné aux chats (et aux chiens) est l’un des plus efficaces avec un taux de protection proche des 100 %. 

 

Il ne faut par contre pas attendre le dernier moment, car lors d’une première vaccination antirabique, le certificat de vaccination n’est valable qu’un mois après l’injection.

 

De plus, en cas d’épisodes rabiques – cela a été le cas ces dernières années en France après l’introduction de chiens enragés – tout chat trouvé qui ne serait pas à jour de son vaccin antirabique risque l’euthanasie. 

 

Cela doit nous rappeler aussi la nécessité de faire identifier son chat par puce électronique ou tatouage. 

 

D'autres affections bactériennes peuvent aussi toucher les chats.

 

 

Santévet

Le spécialiste de l'assurance chat, chien et NAC

 

Photo : FreeFoto.com

 

Coryza Vaccination Chlamydiose Rage
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure