layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Les chasseurs n’ont pas le droit de viser les chats

Les chasseurs n’ont pas le droit de viser les chats

Article publié le : 23/09/2015

En France, il est interdit aux chasseurs de s’en prendre aux chats sauvages et domestiques. A l'inverse de ce qui s'applique en Allemagne, dans le Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Un projet de loi entend revenir sur cette interdiction. Ce qui déclenche la colère des associations de chasseurs.

En France, il est interdit aux chasseurs de s’en prendre aux chats sauvages et domestiques sous peine d’amende. Une loi qui ne s’appliquait pas en Allemagne, dans le Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Un projet de loi entend revenir outre-Rhin sur cette interdiction. Ce qui déclenche la colère des associations de chasseurs.

Un projet de loi visant à interdire la «chasse au chat» dans le Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie déclenche la colère des associations de chasseurs.

Selon eux, ce droit qu’il est était octroyé depuis les années 30 (droit de tirer sur les chats se trouvant à plus de 200 m des habitations) trouvait un fondement écologique. Les chats seraient responsables de la mort d’oiseaux et de rongeurs. Une fédération de chasseurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, assure que chaque année un seul chat peut tuer jusqu’à 1.000 oiseaux sauvages.

Mais pour l’écologiste Johannes Remmel, rien ne justifie une telle réglementation. Lors de la dernière saison de chasse, quelque 8.000 chats ont été abattus dans le land. Un chiffre qui monte jusqu’à 12.000 certaines années.

Le ministère de l’Environnement entend donc présenter le projet d’interdiction de la chasse aux chats avant la fin de 2014 pour une application dès le printemps suivant.

Dans d’autres pays européens, notamment en France, il est déjà interdit aux chasseurs d’abattre des chats.

 

France : les chasseurs n’ont pas le droit de tirer sur les chats

En France, comme dans de nombreux pays européens, les chasseurs n’ont pas le droit d’abattre un chat sauvage (espèce protégée) ou un chat domestique. Ce dernier, tout comme le chien n’a en revanche pas le droit de divaguer et il peut donc être capturé pour être conduit à la fourrière.

Si un chasseur tue ou blesse un chat en France, une amende de 9.000 € est prévue avec aussi un risque d’emprisonnement.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Droit des animaux
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back