layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Hypertension chez le chat : une maladie grave et méconnue

Hypertension chez le chat : une maladie grave et méconnue

Article publié le : 27/06/2018

Les chats peuvent aussi être atteints d’hypertension artérielle et c’est facile à diagnostiquer et à prévenir ! Très peu de maîtres savent que les chats peuvent souffrir d’hypertension artérielle. Cette maladie est souvent appelée le « tueur silencieux » parce qu’il n’y a pas de signes visibles précoces. Elle peut avoir un effet dévastateur sur la santé de leur chat, car elle est souvent diagnostiquée trop tard.

 

 

Comme chez les humains, l’hypertension féline est une maladie relativement courante chez les individus âgés.

 

1 chat sur 6 est touché

 

Des études ont montré qu’au moins un chat sur six âgé de plus de 7 ans peut être affecté. Si le chat souffre d’une maladie rénale chronique ou d’une hyperthyroïdie, le risque est encore plus élevé :un chat sur trois pouvant souffrir d’hypertension.

 

L’hypertension féline : une bombe à retardement !

 

Cette maladie peut être une bombe à retardement pour la santé du chat. « Chez les chats, l’hypertension artérielle peut causer de graves lésions aux organes cibles, notamment les yeux, les reins, le cœur et le cerveau», explique Rosanne Jepson, spécialiste en médecine interne des petits animaux au Royal Veterinary Collegede Londres (Royaume-Uni). « Malheureusement, c’est une maladie qui se développe insidieusement sans signes visibles pour le propriétaire du chat. Celui-ci peut sembler être en parfaite santé jusqu’à ce que la pression artérielle soit mesurée ou jusqu’à l’apparition de lésions graves. »

La cécité aiguë est fréquente

Une conséquence fréquente est que le chat peut devenir subitement aveugle. « Une pression artérielle élevée dans les vaisseaux sanguins de l’œil peut provoquer une hémorragie de la rétine. Celle-ci peut aussi se décoller aboutissant à une perte totale de la vision», précise Frédéric Goulle, DVM (France), spécialiste en ophtalmologie des chiens et de chats.

« La perte de vision est généralement remarquée lorsque le chat se met à se heurter sur des objets présents sur son chemin.» C’est un signe que la pression artérielle du chat est élevée depuis un certain temps. Ce n’est aussi qu’à ce stade que les propriétaires peuvent réaliser que quelque chose ne va pas. « Malheureusement, les chats sont souvent présentés trop tard pour arrêter l’évolution des lésions et recouvrer la vue. »

 

La prévention est la clé

 

La prévention est la clé, car le dépistage précoce peut éviter un désastre.

Le diagnostic est facile et simple, grâce à une mesure de sa pression artérielle par votre vétérinaire.

« C’est un acte facile, rapide et indolore, comme chez les humains», rassure Angelika Drensler, vétérinaire en chef dans une clinique féline en Allemagne.

Un petit brassard gonflable sera posé sur le bras ou la queue du chat et la pression artérielle sera mesurée instantanément. La plupart des chats sont très tolérants et l’acceptent sans problème.

 

Faites vérifier la pression artérielle de votre chat une fois  par an

« Il est recommandé de vérifier la pression artérielle de votre chat au moins une fois par an s’il est âgé de plus de 7 ans», conseille Rosanne Jepson, Docteur Vétérinaire.

Des contrôles systématiques de la pression artérielle permettent de dépister la maladie à un stade précoce et à prévenir des lésions à d’autres organes, tels que les reins, le coeur et le système nerveux.

 

Un traitement disponible en cas de problème

En cas d’hypertension artérielle, il existe un traitement disponible pour les chats afin de réduire la pression artérielle et désamorcer cette bombe à retardement.

Les vétérinaires peuvent prescrire un traitement efficace et sûr pour les chats hypertendus.

 

Sensibiliser les propriétaires de chats

Pour la toute première fois, « Le Printemps de l’hypertension féline» a été  mis en place cette année pour sensibiliser les propriétaires de chats.

« Avec cette campagne, nous souhaitons améliorer le dépistage et la gestion des chats hypertendus», explique Emilie Guillot DVM, de la société Ceva santé animale.

« Une étude récente a montré que 74% des propriétaires de chats n’ont jamais entendu parler d’hypertension féline. C’est pourquoi nous avons lancé une série d’événements pour sensibiliser sur cette maladie, pourtant facile à diagnostiquer et à gérer, mais qui peut être très grave si elle n’est pas détectée. »

La campagne s’est déroulée dans toute l’Europe. Le but était de rappeler aux vétérinaires l’intérêt de mesurer la pression artérielle des chats âgés, et d’encourager les propriétaires de chats à faire vérifier régulièrement la pression artérielle de leur animal.

Une mesure à ne pas oublier au-delà de cette campagne de sensibilisation. Les frais vétérinaires peuvent être pris en charge par l’assurance santé animale de votre chat. Mieux vaut prendre les devants et « jouer » sur la prévention.

      

Pour plus d’informations sur l’hypertension artérielle féline : www.amodeus.vet/fr

 

SantéVet

Assurer son animal, c’est pas bête !

Visuel : labotartoire CEVA

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back