layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Dog-sitter : jusqu'à 10.000€ de revenus complémentaires

Dog-sitter : jusqu'à 10.000€ de revenus complémentaires

Article publié le : 17/11/2015

La France serait le 2ème pays le plus rémunérateur d'Europe pour la garde d’animaux. C’est ce qui ressort d’une étude menée par une communauté européenne de dog-sitters et de maîtres de chiens sur le Net.

Le chien peut permettre de gagner des compléments de revenus… très conséquents. DogBuddy.com, une communauté européenne de dog-sitters et de maîtres de chiens, présente les chiffres forts des services de garde de chien en France, issus d’une étude.

Devenir dog-sitter, et proposer ainsi de « participer à système de garde permet aux hôtes de compléter leurs revenus intelligemment », assure Richard Setterwall, Pdg de Dogbuddy.com

 

Garde de chien : allier l'utile au très agréable

 

La plupart des dog-sitters commencent cette activité à temps partiel. Ainsi, ils découvrent que la garde permet d'acquérir des compléments de revenus conséquents tout en se faisant plaisir en s'occupant des animaux qu'ils affectionnent le plus.

Les revenus annuels moyens complémentaires d'un dog-sitter sont de à 5.000 euros par an pour des sorties et des ballades, 7.000 euros par an pour des gardes à la journée et peuvent dépasser les 10.000 euros par an pour des gardes à temps partiel pendant les vacances.

La France prend la première place des pays européens concernant le montant maximum possible de revenus. Elle est suivie par l’Angleterre (14.000 euros), l’Italie (9.400), l4espagne (5.000) et l’Allemagne ‘9.900).

Dans le détail, selon cette étude, pendant les vacances d'été, un dog-sitter peut gagner jusqu'à 500 euros par chien accueilli pour une semaine. En moyenne, un dog-sitter peut accueillir 1 à 2 chiens pendant l'été. Ce nombre dépend de la capacité d'accueil et des tarifs pratiqués par nuitée.

Par week-end, un dog-sitter peut espérer en moyenne entre 80 et 100€ en fonction des services proposés en complément de la garde.

  

Des revenus liés à la qualité des services proposés

 

Les auteurs de l’étude soulignent que « les revenus sont bien sûr liés à la qualité de la prestation proposée par un dog-sitter. Les maitres sont très demandeurs d'une communication fournie et importante : partage régulier de photos, réponses rapides à certaines questions, nombre de gardes effectuées et les recommandations des autres maîtres sont d'une importance capitale. »

 

Dog-sitter professionnel ou occasionnel : quelles déclarations?

Pour une activité de garde qui demeure occasionnelle, et en passant par un site de mise en relation entre maîtres et pet-sitters, rien n’est vraiment précisé de manière très claire. Il existe des sites proposant une couverture responsabilité civile d’un certain montant pour les dogs-sittters et pour les maîtres confiant leurs animaux. Et normalement, les sommes perçues devraient faire l’objet d’une déclaration aux impôts.

Si l’activité est exercée à titre commercial, et de manière régulière, le dog-sitter doit dans tous les cas posséder un certificat de capacité. Il doit en outre se rapprocher de la Direction Départementale de la Protection de la Population (DDPP) de son département. La garde d’animaux pratiquée régulièrement peut se faire sous le statut d’auto-entrepreneur.

Des renseignements peuvent être obtenus auprès de la Cambre de Commerce de d’industrie du lieu d’activité sur ce statut et d’autres également envisageables.

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf

Garde et pension
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure