layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Devenir famille d’accueil pour chien-guide

Devenir famille d’accueil pour chien-guide

Article publié le : 25/09/2019

Passionné par nos amis les chiens, Roland a assisté il y a quelques années, à une conférence lors de laquelle une personne déficiente visuelle expliquait ce que lui avait apporté son chien-guide : confort dans ses déplacements, plus grande autonomie... Très impressionné par ce témoignage et déjà très impliqué dans le sport canin, Roland a alors pris la décision d’aider cette cause, en devenant famille d’accueil pour chien-guide.

 

Nous lui avons posé quelques questions.

 

 

Comment devient-on famille d’accueil de chien-guide ?

 

“Pour devenir famille d’accueil de chien-guide, vous devez en faire la demande auprès d’une école de chien-guide. 

 Il faut respecter à un certain nombre de critères :

- Habiter à moins d’une heure de trajet de l’école de chiens-guides

- Vivre en maison ou en appartement avec ascenseur au-delà du 1er étag

- Pouvoir faire 2 allers-retours par semaine au chenil, pendant l’éducation du chien

- Avoir une grande disponibilité ou avoir la possibilité d’amener son chien sur son lieu de travail (le chiot-guide ne doit pas rester plus d’une heure seul à la maison).

 

Les familles d’accueil qui s’occupent des futurs chiens-guides doivent s’impliquer pendant près 2 ans. Elles récupèrent un chiot qu’elles auront pratiquement à temps plein lors de la 1ère année, avec quelques aller-retour à faire à l’école de chien-guide.

Puis à partir d’un anle chiot rentre en formation à l’école pendant la semaine, et ne revient que le weekend chez sa famille d’accueil.

 

Il existe aussi deux autres “types” de familles d’accueil  :

- Les familles “de week-end” qui s’occupent d’un chiot-guide sur une période courte, lorsque la famille d’accueil n’est pas disponible (pour cause de départ en vacances par exemple).

- Et les familles de relais, pour des durées plus longues. Elles interviennent si un déficient visuel se fait hospitaliser par exemple, ou pour les chiens-guides qui ont un problème médical, ou encore pour les chiens-guides qui sont en pré-retraite, que l’on met en procédure d'adoption et qui ont besoin d’être hébergés quelques temps.

 

L’école de Chiens-Guides de Lyon et du Centre-Est recherche des familles d’accueil pour leurs chiots. Les familles de week-end et de relais sont déjà assez nombreuses pour assurer les gardes, mais nous manquons de familles d’accueil. Alors n’hésitez pas à nous contacter si l’aventure vous tente !”

 

Quel est le rôle d’une famille d’accueil de chien-guide ?

 

“La famille d’accueil a un rôle important de pré-éducation du chien. Par exemple :

• Ne pas donner à manger au chien en dehors de ses repas, pour éviter qu’il ne vienne quémander,

• Ne pas le laisser monter sur le canapé,

• Ne pas le laisser entrer dans les chambres,

• Ne pas le laisser sauter sur les gens (les jeunes chiots et notamment les labradors expriment souvent leur joie de cette façon. Cela pourrait être très problématique, si le chien-guide reproduit ce comportement avec un déficient visuel qui risquerait de se blesser,

• ...

 

La famille d’accueil a aussi un rôle “d’éducation” du public. Une carte officielle est remise à la famille et l’autorise à emmener son chien-guide en formation partout avec elle (dans les magasins, à la pharmacie, dans les transports, au cinéma etc.), tout comme un chien-guide en activité. C’est important, pour que le chien s’habitue à différents environnements.

 

C’est sûr qu’avoir un jeune chiot-guide est une responsabilité contraignante : au début, il faut le sortir très fréquemment pour l’habituer rapidement à la propreté, y compris un peu la nuit pendant les 1ères semaines. C’est un peu comme un enfant, qui doit “faire ses nuits”. On doit aussi être très disponible pour pouvoir emmener le chien de partout, voire si possible sur son lieu de travail.”

 

La famille d’accueil reçoit-elle une formation ?

 

“Oui, la famille d’accueil doit suivre des cours d’obéissance à l’école de chiens-guidesLes éducateurs fournissent aussi des instructions et des livrets de suivi aux familles d’accueil. Ils échangent régulièrement avec elles, lors de la pré-éducation du chien-guide.

 

Comment vit-on cette expérience, en tant que famille d’accueil ?

 

“C’est très personnel et différent d’une famille à l’autre !

 

Personnellement, j’ai eu des chiens-guides pendant des durées assez longues, avec des enfants à la maison, et nous l’avons toujours bien vécu. On savait à quoi on s’engageait en prenant un chien-guide; on est plutôt comme des “nounous” ou des instituteurs, que comme des parents.

 

Et puis je trouve cela tellement formidable de voir l’équipe que le chien va former avec son maître après, la façon dont ils vont s’entendre et la façon dont le chien va le guider. Bien sûr, il peut y avoir de l’émotion… Mais c’est la joie et la satisfaction d’un travail accompli !

 

Mais encore une fois, cela dépend de la famille, des gens, de leur sensibilité. Des fois, il y a des pleurs, mais c’est l’émotion, c’est normal.”

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure