layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Des truffes de chiens en 3 D contre les engins explosifs

Des truffes de chiens en 3 D contre les engins explosifs

Article publié le : 02/05/2019

L'impression en 3D, déjà utilisée dans le domaine médical, est en passe de servir à la détection d'engins explosifs. Et cela grâce à la reproduction des truffes de chiens dont on connaît les excellentes capacités de flair.

Le flair des chiens est très performant. Ils ont capables de détecter des odeurs que nous autres les humains ne pouvons pas percevoir !

Selon une étude publiée dans Nature (1er décembre 2016), les spécialistes expliquent pourquoi les chiens sont capables de percevoir des odeurs indétectables par l’homme : cela est dû au fait que les animaux ont des inspirations et des expirations rapides et peu profondes. Cela permet un fonctionnement optimal des millions de capteurs olfactifs qui ''composent'' la truffe des chiens.

Ce flair exceptionnel a d'ailleurs été mis à contribution dans de nombreux domaines. En médecine, où des essais sont réalisés en vue de détecter les cancers de la prostate, voire des poumons ou encore du diabète.

Mais dans le domaine scientifique et policier également. En France, la police scientifique fait appel à la truffe et au flair des chiens dans le cadre d’enquêtes.

La cynophilie olfactive est une spécialité à part entière, employée par l’unité de la PTS (Police technique et scientifique). Un service unique en France et basé à Écully, en région Rhône-Alpes.

Cette aptitude particulière du chien a intéressé le MIT (Massachusetts Institute of Technology), l'Institut américain des standards et de la technologie et l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA).

Les chercheurs sont parvenus à imprimer grâce à la 3D - une technique elle-même utilisée dans le domaine médical - une truffe inspirée du museau d'une chienne femelle de race labrador retriever.

« La géométrie du nez et des narines, couplée à une direction particulière de l'air quand le chien expire, lui permet de percevoir des odeurs à de grandes distances », indique Matthew Staymates, co-responsable de l’étude.

Les auteurs de celle-ci sont formels : les museaux ainsi créés seraient 16 fois plus performants que les détecteurs actuellement sur le marché. Et pourraient donc tout à fait servir, entre autres, à la détection d’engins explosifs.

*Source : Research Gate.

 

Colis suspects : à Paris la RATP teste les chiens renifleurs

Plus de retards dans le métro ou le RER parisien ? C'est ce que souhaitent de nombreux usagers. Pour cela, la RATP expérimente depuis le 1er décembre 2016 des chiens renifleurs. Ils sont formés et ''guidés'' par des équipes cynophiles.

Cela a pour but de réduire les interruptions de trafic résultant de la découverte de colis suspects, dont les signalements sont en forte hausse : + 60% entre le 1er semestre 2015 et le 1er semestre 2016.

D'après la RATP, 95 heures de trafic ont été perdues depuis janvier 2016 rien que sur la ligne A du RER à cause de ces interruptions.

7 objets abandonnés sont déclarés en moyenne par jour sur le réseau. Ce qui entraîne 40 minutes d'interruption de trafic par objet abandonné

La SNCF fait appel à des brigades cynophiles depuis l'organisation de l'Euro 2016. Elle dispose d'une brigade de 30 chiens dont 20 sont affectés à l'Île-de-France.

« Les chiens se fatiguent assez vite », remarque toutefois un expert. (…) Au bout d'un trop grand nombre d'heures de veille, ils ne marquent plus l'arrêt comme ils le devraient devant des explosifs. »

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

Photo : RATP

Truffe
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure