Claude Pacheteau

Chats empoisonnés à l'antigel : une série à Carcassonne

Une petite fille pleure la mort de deux de ses chiens empoisonnés à l'antigel alors que le petit dernier, Gypsie, âgé de 10 mois à peine, ne se rétablira jamais complètement.

Fifi, Cookie et Gypsie ont été empoisonnés à l’éthylène glycol (antigel) dans leur jardin, au hameau de Montlegun (Aude, 11). L’autopsie réalisée à la demande d’un vétérinaire carcassonnais à Toulouse est formelle.

Le premier chien est tombé malade le 18 juillet, avant de succomber. Rien de bien suspect, si ce n’est l’âge de l’animal : deux ans à peine. En pleine forme jusque-là.

Cookie n’a pas tardé à présenter les mêmes syndromes, auxquels elle ne survivra pas. C’est là que Michèle et Aude, leurs propriétaires, ont commencé à avoir des soupçons. « Nous n’avons aucun problème avec aucun d’entre eux », témoigne Michèle.

Le couple de Montlegun n’est apparemment pas le seul à avoir connu pareille mésaventure ; plusieurs chiens auraient été récemment empoisonnés à Palaja notamment.

Comment on peut empoisonner un chien à l’antigel ? Il suffit d’imbiber un aliment d’éthylène glycol. Quelques millilitres peuvent être fatals à un animal de 20 kg !

Source : midilibre.fr

A retenir

  • L’antigel est toxique pour les chiens et chats attirés par son goût sucré. Ce produit doit être sticker dans un endroit inaccessible.
     
  • Les empoisonnements de chiens et chats sont malheureusement très courants. Il est important de ne pas les laisser seuls dans un jardin et de veiller lors des promenades (pour les chiens, car cela est plus difficile pour les chats qui « rodent ») de ne pas les laisser ingurgiter ce qu’ils peuvent trouver au sol. 

  • Au moindre doute d'intoxication/empoisonnement ou symptôme suspect, consultez votre vétérinaire sans attendre. 




Santévet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC