L'actu des animaux

Trucs et astuces

Chat de race ou gouttière : quelle différence ?

Chat de race ou gouttière : quelle différence ?

Article publié le : 31/10/2017

Partagez sur :

En France, les chats de race constituent une population marginale dans le paysage félin, très largement dominé par les chats de gouttière

En France, les chats de race constituent une population marginale dans le paysage félin, très largement dominé par les chats de gouttière. Le choix d’un chat de race ou de gouttière relève d’une réflexion personnelle, éventuellement influencée par des critères financiers.

Le chat de race possède un physique bien particulier, façonné par un long travail de sélection, et qu’il sera difficile de retrouver chez un gouttière.

Si vous êtes attiré par une caractéristique physique typique d’une race comme la face écrasée du persan ou les oreilles recourbées du Scottish fold, le choix sera rapide. Si vous êtes plus indécis, visiter des élevages et des expositions félines peut aider à se faire une idée.

Enfin, si le physique vous importe peu, un gouttière fera un excellent compagnon et présentera en plus la particularité d’être unique !

L’acquisition d’un chat de race implique également un certain budget en relation notamment avec le prix d’achat parfois élevé, mais qui se justifie par le coût de l’élevage et de la sélection.

En contrepartie, l’élevage apporte aussi un certain nombre de garanties sur le physique futur du chat bien sûr mais aussi sur son caractère, qui fait lui aussi l’objet d’une sélection. 

Et l'Européen ?

Le néophyte a tendance à confondre Européen et chat de gouttière. L’Européen est bel et bien une race à part entière, ce qui n’est pas le cas du gouttière. C’est la race la plus répandue en France (plus de 95 % de la population féline), tellement connue et apprécié que les instances officielles on décidé de l’admettre dans les expositions félines de beauté où il est jugé dans la catégorie « chat de maison ».

Un club du chat ratier a même vu le jour au début des années 30 en Normandie, mais qui n’a pas perduré. Cette popularité dont il jouit a pour lui son revers de la médaille, car pour autant s’il est répandu et apprécié, c’est aussi le chat qui fait le moins l’objet d’attention (identification, soins…) du fait de sa valeur marchande nulle, de l’image de chat libre qu’il évoque aussi assez spontanément dans les esprits. 

 

A retenir

Une vérification minimale est nécessaire pour s’assurer de la bonne santé du chaton : poil brillant, attitude vive, yeux non larmoyants, absence de cérumen dans les oreilles…sont autant d’éléments indicatifs de son bon état général. 

Dans tous les cas, l’âge légal défini pour la vente est de 8 semaines mais l’âge de 3 mois semble plus approprié pour s’assurer de la parfaite socialisation du chaton et lui permettre de prendre un bon départ dans la vie.




SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien et chat

 

Photo DR

Race de chat

Partagez sur :

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back