layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Antigel : un produit toxique pour le chien et le chat

Antigel : un produit toxique pour le chien et le chat

Article publié le : 28/11/2018

Les intoxications chez le chien et chat suite à l’ingestion d’antigel utilisé entre autres pour le dégivrage des voitures sont fréquentes en hiver. Ce produit appètent doit être placé hors de portée des animaux. La consultation doit intervenir le plus tôt possible. Diagnostic, traitement et suivi, souvent long, sont pris en charge par l’assurance santé animale. 

Ethylène et propylène glycol, méthanol : la composition de l’antigel pour voiture est appètente pour les animaux du fait de son goût sucré. 

Si le chat a tendance à se montrer plus « méfiant » que le chien (il y est toutefois très sensible), les intoxications suite à son ingestion sont nombreuses en hiver. 

L’antigel compte parmi les produits les plus toxiques pour les animaux. On le trouve donc dans les garages avec son utilisation pour les lave-glaces, mais aussi dans certains systèmes de chauffage et de climatisation de la maison. 

Les premiers symptômes (d’une demi-heure aux premières heures suite à l’ingestion) peuvent s’apparenter à une sorte « d’ivresse », l’éthylène glycol étant un alcool. En fait, l’apparition de troubles va passer par plusieurs phases. 


De « l’ivresse » aux premiers symptômes


Rapidement, par transformation dans le sang et l’organisme (foie, reins), l’antigel va révéler toute sa toxicité. 

D’autres symptômes apparaissent alors. Des problèmes d’ordre respiratoires, neurologiques ou cardiaques qu’il n’est pas évident de mettre sur le compte de l’ingestion d’antigel si l’on n’a pas pris l’animal sur le fait ou si un indice ne permet pas de le laisser penser. 

Le chien ou le chat peut présenter aussi un état de léthargie, avec perte d’appétit, déshydratation, vomissements et/ou diarrhée, miction foncée, hypothermie, convulsions…

L’animal doit être conduit en consultation vétérinaire dans les meilleurs délais. Dans les 6 à 8 heures après absorption, un antidote peut être administré. 

Comme toute intoxication, quelle qu’en soit l’origine (plantes, aliments, médicaments…), l’assurance santé animale va prendre en charge et rembourser les frais vétérinaires à hauteur de la formule choisie. 


De nombreux examens


Les examens nécessaires peuvent être nombreux et complexes. Car outre la consultation et l’auscultation, le vétérinaire devra procéder à diverses "recherches" parmi lesquelles analyse de sang, analyses des urines… 

L’antigel présentant aussi parfois des composés fluorescents, le praticien pourra utiliser une lampe à ultra-violets (lampe de Wood) pour détecter des traces de produit (gueule, pattes, urines, vomissures…). 


Une mise sous observation


Le pronostic va dépendre grandement du délai entre le moment où le chien ou le chat à ingérer le produit et celui où il sera pris en charge par le vétérinaire. Les atteintes rénales sont malheureusement fréquentes. 

L’animal sera le plus souvent placé en observation (sous perfusion), voire dialyse dans les cas les plus sévères. 



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : 123rf

Empoisonnement Intoxication
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure
Allô SantéVet

Dialoguez avec nos spécialistes !

SantéVet Web Call Back