layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Alimentation

Alimentation du chat : tenir compte du stade physiologique

Alimentation du chat : tenir compte du stade physiologique

Article publié le : 29/10/2018

Suivant son mode de vie et/ou son état de santé, l’alimentation du chat pourra être modifiée afin de répondre à des besoins spécifiques. Pour chaque stade physiologique, une réponse alimentaire existe. 



Durant la gestation et au cours de la lactation, la chatte aura des besoins alimentaires spécifiques. Elle devra disposer d’une alimentation adaptée, favorable au bon développement des chatons et plus tard à la production d’un lait de qualité. 

Une chatte sous-alimentée perdra du poids, mais produira aussi moins de lait, ce qui de toute évidence affectera la croissance des chatons. 

Durant la lactation, la mère doit donc recevoir un aliment adapté, plus riche en énergie, en protéines et en minéraux. Cet aliment sera distribué à volonté. Des formules spécialement étudiées sont disponibles dans le commerce et chez les vétérinaires. 

Du junior au senior


Les spécificités alimentaires ne concernent pas seulement les chattes gestantes ou allaitantes. Le chaton (voir encadré) tout comme le chat âgé doivent aussi bénéficier d’une alimentation spécifique. 

Chez le chats senior, cela permet de pallier la baisse d’appétit qui accompagne souvent le vieillissement, mais aussi à prévenir certaines maladies du grand âge (problèmes rénaux notamment). 

Les vétérinaires proposent également des aliments de type diététique, spécialement étudiés dans la prévention de certaines maladies (calculs rénaux, boules de poil, tartre…) ou qui parfois font partie intégrante de la prise en charge médicale du chat malade (aliments spécifiques pour chats insuffisants rénaux, pour chats diabétiques…).


Spécificités alimentaires du chaton

Allaité par sa mère jusqu’au sevrage, le chaton va devoir ensuite passer à une alimentation solide, le lait maternel étant produit en quantité insuffisante pour couvrir ses besoins nutritionnels. 

Cette transition doit se faire progressivement et être préparée dès la 4e ou 5e semaine de vie pour s’achever vers la 7e semaine. 

A l’issue du sevrage, les chatons consomment un aliment solide, spécialement formulé pour couvrir les besoins liés au jeune âge. Là encore, des aliments industriels spécifiques sont disponibles chez le vétérinaire et dans le commerce.

Si les chatons sont orphelins ou que la mère ne produit pas suffisamment de lait, il peut être nécessaire de les nourrir avec un aliment d’allaitement. Ce lait de remplacement ou lait maternisé se trouve chez le vétérinaire qui vous indiquera la marche à suivre pour sa distribution.



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Gestation Croquettes
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure