layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Spécial chats d'intérieur

Alimentation : comment bien nourrir son chat ?

Alimentation : comment bien nourrir son chat ?

Article publié le : 23/09/2015

Connaître les besoins alimentaires du chat et sa manière de manger vous permettra de nourrir votre compagnon en respectant sa nature de carnivore. En cas de maladie, il existe des aliments spécifiques que l'on trouve chez les vétérinaires.

Le chat est un petit mangeur. On pourrait croire qu’il grignote, mais en fait il aime se nourrir en plusieurs fois. Ainsi, il est capable de faire plus de dix petits repas par jour. C’est la raison pour laquelle, le système de distribution dit en libre-service est celui qui lui convient le mieux.

Le système dit du libre-service (la nourriture est laissée à disposition du chat) devra bien sûr être adapté à chaque cas particulier. Si en effet vous avez choisi une alimentation humide (boites) ou ménagère (petits plats ‘’maison’’, le risque d’oxydation de la nourriture sera plus rapide. 

Les croquettes, dès lors que l’on choisit un aliment haut de gamme, offrent l’avantage d’apporter au chat tout ce dont son organisme a besoin (en fonction de son âge, son état physiologique, sa santé…).

Il existe également des croquettes - disponibles chez le vétérinaire - et qui ont été tout spécialement élaborées pour les chats souffrant de diverses maladies (infections bucco-dentaires, diabète, insuffisance rénale, etc.). 

Face à un chat trop glouton, il faudra aussi repenser le mode d’alimentation afin de lutter contre l’embonpoint. 

De l’eau fraiche en permanence

Rappelons que l’eau fraiche à disposition est une nécessité. Les gamelles (de préférence en émail) ne seront pas disposées à proximité de sa litière et seront lavées régulièrement.

Au niveau des protéines, le chat présente la particularité de ne pas savoir synthétiser un acide aminé particulier, la taurine, qui doit donc lui être fourni par l’alimentation. 

Des carences en cet acide aminé peuvent se traduire par des problèmes de vision, des affections cardiaques ou des troubles de la reproduction.

Cette spécificité conduit à qualifier le chat de carnivore strict et il a impérativement besoin de protéines animales dans son alimentation.

Généralement, les besoins alimentaires du chat sont définis pour le chat adulte, à l’entretien. 

Des variations interviennent ensuite chez la chatte gestante ou en lactation, les chatons, les chats âgés, les chats stérilisés, davantage sujets aux risques de surpoids.

Ils n'aiment pas tous le poisson ! 

Au niveau gustatif, le chat est très peu sensible à la saveur sucrée mais perçoit très bien le salé, l’acide et l’amer.

Les préférences alimentaires sont variables en fonction des individus et des aliments auxquels ils ont été habitués dans le jeune âge. 

Les goûts félins ne sont donc pas universels et tous les chats ne sont pas portés sur le poisson, certains lui préfèrent la viande !

 

Le lait n’est pas indispensable

Le lait de vache ne doit jamais se substituer à l’eau, seule boisson vraiment indispensable.

En vieillissant, certains chatons perdent leur capacité à digérer le lactose du lait, l’enzyme qui le leur permet disparaissant avec l’âge.

En l’occurrence, le lait de vache est plus souvent source de diarrhée que de plaisir !

Ainsi, certains chats sont capables toute leur vie de digérer le lait, d’autres non. Pour ces derniers, on trouve par contre dans le commerce des laits spécifiques pour chat, qui ne contiennent pas de lactose, et que certains chats apprécient.



SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

Dessin : santéVet

Croquettes
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure