layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Un cas de rage détecté chez un chaton dans le Val-d'Oise

Un cas de rage détecté chez un chaton dans le Val-d'Oise

Article publié le : 28/11/2018

Les ministères de l'Agriculture et de la Santé ont annoncé jeudi 31 octobre 2013 qu'un cas de rage avait été détecté chez un chaton à Argenteuil, dans le Val-d'Oise. Un numéro d’urgence a été mis en place pour toute personne ou animal (chien, chat) susceptible d’avoir été en contact avec ce chaton porteur de la rage. 


Un cas de rage confirmé par l’Institut Pasteur


Un chaton tricolore porteur de la rage et âgé d’environ 2 mois, a été trouvé le 25 octobre à Argenteuil (Val-d’Oise). Décédé le 28 octobre, le cas de rage a été confirmé par l'institut Pasteur.

Ce chaton aurait été ramené illégalement du Maroc. C'est ce qui ressort de son génotypage, a indiqué la préfecture.  

Il a été récupéré dans une rue d'Argenteuil et s'est montré rapidement agressif. Au décès du chaton, les particuliers l'ayant récupéré ont contacté un vétérinaire et ce dernier a eu le réflexe de contacter l'institut Pasteur. 

« Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus », indiquent les ministères de l'Agriculture et de la Santé. « Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie. »

Les autorités ont sillonné le quartier où a été récupéré ce chat afin de recenser les personnes, voire les animaux, qui auraient pu entrer en contact. De nombreux chats errent dans le périmètre. 

Cinq personnes ayant été en contact avec le chaton ont dors et déjà été identifiées et ont reçu un traitement préventif. « Chez l’homme, le traitement préventif de la rage humaine, administré après le contact avec l’animal porteur, mais avant l’apparition des symptômes, est très efficace », assure le communiqué des ministères. Cinq autres personnes doivent faire à leur tour l'objet d'un suivi. 

Il est possible que 2 autres chatons issus de la même portée et donc potentiellement porteurs eux aussi de la rage aient été ramenés en Belgique et/ou en Suisse.

La rage doit donc être traitée à temps. Elle est transmissible pendant près de 15 jours avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie.


Un numéro à contacter en cas de doute


« Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée par ce chaton » ou « dont l’animal aurait été en contact avec ce chaton » entre le 8 et le 28 octobre à contacter le : 08 11 00 06 95 entre 10H00 et 18H00 heures à partir du 1er novembre.

La France étant indemne de rage depuis 2001. « Ce chaton ou la mère ont été importés d’un autre pays, non indemne », indique encore le communiqué.


Rage : une des maladies les plus craintes dans le monde


La rage est « l’une des zoonoses [maladies et les infections se transmettant des animaux vertébrés à l'homme et inversement ] majeures les plus graves et les plus craintes dans le monde », rappelle encore le ministère de l'Agriculture sur son site internet.

Le principal vecteur de la maladie dans le monde est le chien. En Europe, l'animal le plus porteur de la rage est toutefois le renard, selon le ministère.

Recommandations importantes

Tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;

En cas de morsure ou de griffure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;

Il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés. 

 

Chien , chat, furet : identification et vaccination pour protéger ses animaux

C’est notamment dans un cas comme celui-ci que l’on mesure toute l’importance de l’identification (par puce électronique ou par tatouage) et d’un suivi régulier des rappels de vaccination des animaux domestiques. 

Si votre animal (chien, chat, furet) n’est pas vacciné et/ou non identifié, il convient de se montrer prudent si vous résidez dans la zone où le chaton porteur de la rage a été repéré. En cas de fugue, et dans l’impossibilité de vérifier son identification et être assuré qu’il est protégé contre la rage, l’animal risque l’euthanasie. 

L’assurance santé animale, avec ses formules comportant un forfait prévention, permet le financement de l’identification et de la vaccination. 

A noter que la vaccination antirabique se pratique en une seule injection. Mais elle n’est considérée comme valide que 21 jours après cette injection. Demandez conseil à votre vétérinaire et à son équipe. 



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Vaccination Identification Griffe Morsure Rage
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure