layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Tout savoir sur les chiens-guides d'aveugles

Tout savoir sur les chiens-guides d'aveugles

Article publié le : 22/08/2019

Romain Audigier est Éducateur Canin, Responsable Appui-Pédagogique et salarié de l’école de Chiens Guides de Lyon et du Centre-Est, une association fondée en 1985. Il nous dévoile les “coulisses” de la formation des chiens-guides, dans son interview.

 

Retrouvez notre interview en vidéo à la fin de l'article !

Les chiens-guides sont spécialement formés pour aider les personnes aveugles, malvoyantes ou atteintes d’un handicap, dans leur quotidien. Ils sont remis gratuitement aux personnes déficientes visuelles, après 2 ans de formation en école de chiens-guides. Découvrez comment se déroule leur formation.

 

Comment sont formés les chiens-guides d’aveugles ?

“C’est assez complexe à expliquer mais en quelques mots, les futurs chiens-guides d’aveugles sont nés et élevés dans un centre d’élevage spécifique. La plupart de nos chiens sont élevés dans le CESECAH (Centre d’Etude de Sélection et d’Elevage Pour Chien Guide d’Aveugles et Autres Handicapés).

Ensuite, à 2 mois / 2 mois ½, ils sont accueillis dans notre école de chiens-guides et sont placés en parallèle dans des familles d’accueil.

Puis au fur-et-à-mesure du temps, ils viennent plus régulièrement à l’école des chiens-guides, où ils sont suivis par des éducateurs référents. Nous sommes une dizaine d’éducateurs référents au sein de notre école lyonnaise.

Vers leurs 2 ans, les chiens qui ont validé leur formation sont remis à des personnes déficientes visuelles.”

 

Quelles sont les races de chien guide ?

“La race de chien la plus fréquente chez les chiens-guides est le Labrador. On retrouve souvent des Labradors croisés Golden Retriever également.

Les Bergers Allemands peuvent aussi être entraînés à devenir des chiens-guides d’aveugles, mais nous n’en avons pas cette année à l’école de Lyon. Nous avons aussi eu des Caniches géants. D’autres structures peuvent aussi former des Colley poils-ras, des Bergers Blancs Suisses ou encore des Labradoodle (un Labrador croisé Caniche).

Différentes races de chiens peuvent être formées. Cependant, ils doivent avoir une taille et un gabarit suffisants (ni trop petit, ni trop grand ou trop gros). Généralement, les tailles et les gabarits de référence sont ceux d’un Labrador. Un chien trop grand et / ou trop gros serait trop imposant, notamment en appartement, dans les transports en public ou d’autres lieux où il serait emmené.”

 

Quelles aptitudes les futurs chiens-guides doivent-ils avoir ?

“Les Labradors et les Bergers Allemands sont utilisés depuis longtemps comme chiens de travail. Ils sont donc plus réceptifs aux demandes de leurs maîtres, à l’attachement avec leur maître etc. Mais ils n’ont pas d’aptitudes réellement particulières par rapport à d’autres chiens.

En soi, n’importe quel autre chien pourrait apprendre le métier de guidage, mais il faut que ce soit des chiens qui soient suffisamment sûrs d’eux aussi ; c’est pour cela qu’on a plus de Labradors que de Golden Retrievers, qui est un chien un peu plus sensible.”

 

Y’a t-il des différences dans l’éducation donnée aux chiens en fonction de leur futurs maîtres ?

“Non, il n’y a pas de différence fondamentale dans l’éducation des chiens. Il arrive qu’à la fin de la formation, on apporte quelques ajustements complémentaires lorsqu’on sait à qui sera donné le chien.

Mais c’est plutôt le comportement et le caractère du chien qui lui sont spécifiques : certains sont très vifs, d’autres plus calmes. En prenant de l’âge et en arrivant à maturité vers 2 ans, le chien se stabilise et on peut ainsi mieux cerner son caractère et lui trouver un maître à qui il corresponde.”

 

Combien coûte la formation d’un chien-guide et combien de temps dure t-elle ?

“Le coût d’un chien-guide est assez onéreux : il reviendrait à environ 25 000 €.

La formation d’un chien-guide dure environ 2 ans. Il arrive au sein de l’école de chiens-guides vers ses 2 mois/ 2 mois ½. Puis vers 22 mois, une fois son éducation terminée, il passe l’examen final, le “Certificat d’Aptitude au Guidage”. Ainsi, ils sont prêts à être remis à une personne déficiente visuelle vers leurs 2 ans.”

 

Racontez-nous la journée type d’un chien-guide en formation

“Le matin, on a une demi-heure à une heure de sortie pour travailler le guidage général, puis l’après-midi, une demi-heure à une heure de travail propre à la spécificité de guidage du chien. On a tout plein d’exercices tout au long de la journée également.

Mais en réalité, étant donné que ce sont de jeunes chiens, le quotidien à lui seul est apprentissage et travail : apprendre à rester calme dans une salle ou dans un box, apprendre à faire ses besoins le matin, à être propre dans le box, ou à manger tranquillement… Tout peut être considéré comme travail au final.

 

Les chiens-guides sont-ils tenus en laisse ou en harnais ?

“Les deux : lorsque le chien est en laisse, il est en mode “chien de compagnie” et lorsqu’on lui met le harnais, il devient chien “de travail et de guidage”.”

 

Quelles sont les commandes de bases enseignées aux chiens-guides ?

“En avant, à droite, à gauche, assis, couché, viens au pied, cherche les lignes (pour qu’il trouve les passages piétons), traverse, donne le trottoir, cherche des escaliers, cherche la porte, cherche le banc… On a environ une cinquantaine de mots d’ordre que le chien va apprendre à connaître et assimiler.”

 

Comment se déroule l’examen final ?

“L’examen final est le CAG (Certificat d’Aptitude au Guidage). Il comprend 3 épreuves : une épreuve en ville, une épreuve en campagne et une épreuve d’obéissance. Les éducateurs qui dirigent ces épreuves se mettent en situation de non-voyance, avec un bandeau.

L’épreuve en ville dure environ une heure pendant laquelle l’examinateur observe l’éducateur et le chien en situation de travail : on va prendre des escalators, le métro… etc.

Ensuite on a l’épreuve à la campagne, où l’examinateur va vérifier pendant le trajet si le chien serre les bas-côtés, à droite, à gauche, donne les intersections des carrefours... etc.

Et enfin, l’épreuve d’obéissance avec le rappel, le refus d’appât, et les exercices classiques de chiens de compagnie.”

 

Est-il interdit de caresser un chien-guide ?

“Non pas forcément, mais il faut le faire en bonne intelligence et en respectant le travail du chien et la personne déficiente visuelle ! Il faut éviter par exemple, d’appeler un chien-guide lorsqu’il est en train de traverser la route avec son maître…

Tant que ça ne dérange ni le chien ni le maître, le chien est un excellent vecteur social, donc c’est aussi une bonne chose. Si les gens demandent la permission et que les conditions sont propices, il n’y a pas d’interdiction à caresser un chien-guide.”

 

Découvrez l’interview de Romain en vidéo ►

 

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure