layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Lapin

Lapins angora : une victoire de plus pour PETA

Lapins angora : une victoire de plus pour PETA

Article publié le : 08/01/2021

Après près de deux ans de pression exercée par PETA, la marque de mode française American Vintage – qui compte plus de 1500 points de vente dans 10 pays – s’est engagée, via un communiqué qu’elle a publié, à ne plus faire usage d’angora à partir de la collection automne-hiver 2021. Une décision saluée par PETA France, association de défense des droits des animaux.

« L’angora est synonyme de torture pour les doux lapins qui sont confinés et violentés pour la production de cette matière avant de finir à l’abattoir », déclare Mathilde Dorbessan, chargée des relations avec les entreprises pour PETA, (People for the Ethical Treatment of Animals), l’association de défense des droits des animaux. « Nous sommes ravis qu’American Vintage ait pris la juste décision de renoncer à l’angora », poursuit-elle.

La production d’angora est toujours cruelle

Dans les élevages chinois prétendument « éthiques » visités par PETA États-Unis – et censés apporter des garanties en matière de bien-être animal à des entreprises comme American Vintage – les lapins passent leur vie dans des cages dégoûtantes, sans aménagement ni soins, rapporte PETA France.

Ils n'en sortent que pour des épilations violentes, durant lesquelles ils hurlent de terreur et d'agonie pendant qu'ils sont ligotés, fermement maintenus sur une surface de travail, et qu'on leur arrache les poils à pleine poignée, déchirant parfois leur peau délicate. Finalement, après une courte vie de misère, ces lapins finissent violemment tués à l'abattoir.

Maltraitance animale dans des élevages français également

En France, une enquête de One Voice a mis en lumumière que la saleté, la souffrance et la violence règnent également dans les élevages de lapins angora français.

PETA, dont la devise dit notamment : « Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n'avons pas à les utiliser pour nos vêtements », a organisé des dizaines de manifestations devant les boutiques de la marque, dont une journée d’action internationale avec des actions organisées à Lyon, Paris, Strasbourg, Nice, Dijon, Londres, Milan, Rome, Hambourg et Frankfort.

Contactée à de nombreuses reprises par PETA, l'entreprise avait également été bombardée de messages de la part de plus de 320 000 sympathisants de l'association et de ses affiliées internationales, et a reçu des milliers de commentaires d'internautes indignés sur les réseaux sociaux.

American Vintage rejoint donc désormais les plus de 400 marques, dont Naf Naf, Zara, Camaïeu, The Kooples, Calvin Klein et Lacoste, qui se sont engagées à ne pas vendre d'angora après avoir visionné les enquêtes diffusées par PETA.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : PETA

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article