layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Lapin

PETA dénonce la souffrance faite aux lapins angora

PETA dénonce la souffrance faite aux lapins angora

Article publié le : 23/09/2020

Le 12 septembre 2020, des militants de l'association de défense animale PETA et de One Voice se sont mobilisés pour exiger que la marque française American Vintage cesse une fois pour toute de soutenir la violence faite aux lapins en ne vendant plus d'angora.

Des militants de l’association de défense animale PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) et de One Voice ont manifesté le 12 septembre 2020 devant les magasins American Vintage de Paris, Bordeaux, Dijon, Lille, Marseille, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Toulon ou encore Lyon (photo).

L’action faisait partie d’une Journée d’action internationale au cours de laquelle des manifestants étaient postés devant des dizaines de magasins de l'enseigne partout en France, tenant des pancartes déclarant « Angora : torture pour les lapins », « American Vintage : stop à la cruauté » et « Elle ne méritait pas ça » illustrant l'image d'un lapin subissant une épilation barbare.

PETA a également parodié le logo de l'enseigne pour rappeler que l'angora est synonyme de violence.

Des manifestations ont également eu lieu devant les boutiques American Vintage de Londres, Milan, Rome, Frankfort et Hambourg, notamment.

« Tout en sachant à quel point l'exploitation de doux lapins pour leur fourrure est cruelle, American Vintage se borne à continuer de s'approvisionner en angora et de tirer profit de la misère de ces animaux », a déclaré Marie-Morgane Jeanneau, porte-parole de PETA France. « Il est grand temps que la marque écoute les centaines de milliers de personnes l'appelant à se défaire de cette matière cruelle. »

Contactée à plusieurs reprises par PETA, l'entreprise a également été bombardée de messages de la part de plus de 320 000 sympathisants de l'association et de ses affiliées internationales à ce jour, et a reçu des milliers de commentaires sur les réseaux sociaux d'internautes indignés.

« Les animaux ne nous appartiennent pas. »

PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n'avons pas à les utiliser pour nos vêtements », souligne que dans les élevages chinois prétendument « éthiques » visités par PETA États-Unis – et censés apporter des garanties en matière de bien-être animal à des entreprises comme American Vintage – les lapins passent leur vie dans des cages dégoûtantes, sans aménagement ni soins.

Ils n'en sortent que pour des épilations violentes, durant lesquelles ils hurlent de terreur et d'agonie pendant qu'ils sont ligotés, fermement maintenus sur une surface de travail, et qu'on leur arrache les poils à pleine poignée, déchirant parfois leur peau délicate. Finalement, après une courte vie de misère, ces lapins finissent violemment tués à l'abattoir.

Plus de 400 marques ont répondu à l’appel de PETA

Plus de 400 marques, dont Naf Naf, Zara, Camaïeu, The Kooples, Calvin Klein et Lacoste, se sont engagées à ne pas vendre d'angora après avoir visionné les enquêtes diffusées par PETA.

La pétition de l'association, appelant l'entreprise à cesser de vendre des vêtements et articles fabriqués à partir d'angora, peut être signée en ligne.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur PETAFrance.com

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : PETA France

Maltraitance animale
Partagez cet article