Claude Pacheteau

La pupille du chat décryptée par les scientifiques

Tous les animaux n'ont pas la même forme de pupille. Celle des chats présente une fente verticale. Ce qui est fréquemment observé chez les prédateurs. Cela permet d'attraper leur proie par surprise.

 

A chaque animal sa forme de pupille. Alors que certains animaux présentent une forme horizontale, la pupille du chat est de forme verticale.

Selon les chercheurs de l'Université de Californie, à Berkeley, cela peut servir à expliquer la nature d’un prédateur ainsi que son mode de chasse.

D’après leur étude, qui a été publiée dans la revue Science Advances, les pupilles à fente verticale seraient davantage fréquentes chez les prédateurs nocturnes. Ceux-là même qui habitués à prendre leurs proies par surprise. Comme c’est donc le cas pour les chats.

Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe scientifique, dirigée par Martin Banks, a analysé 214 espèces animales terrestres prédatrices ou non, et a comparé la forme de leurs pupilles. Ils ont analysé la forme de la pupille de chaque espèce par rapport aux habitudes de chasse de l'animal leur activité, diurne ou nocturne.

 

Chats et serpents : la même forme de pupille

 

D’autres animaux comme les serpents partagent cette particularité avec les chats. La forme de leurs pupilles leur permet d’évaluer la profondeur et de mesurer ainsi efficacement la distance qui les sépare de leur cible avant de bondir dessus.

Chez les proies qui sont généralement traquées, les pupilles se ferment à l’inverse à l’horizontale. Comme chez les moutons où les chèvres par exemple. Leur vision est panoramique, leur permettant de détecter rapidement d’éventuels prédateurs et de leur échapper.

Le regard du chat – ainsi que sa vision - n’aura bientôt plus de secret !

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 123rf