layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Soins et entretien

Infections bucco-dentaires chez le chien ou le chat

Infections bucco-dentaires chez le chien ou le chat

Article publié le : 23/09/2015

La mauvaise haleine de leur chien ou de leur chat est évoquée par les maîtres en priorité comme étant l’un des plus gros désagréments. Les infections bucco-dentaires peuvent aussi être responsables de troubles sévères. Prendre les devants s’impose. 

On nous parle de plus en plus des brosses à dents pour chiens et chats. Accompagnées de leur dentifrice élaboré spécialement pour eux – goût poulet, par exemple – elles sont devenues le nouveau moyen de lutter contre la formation du tartre et contribuer à une bonne hygiène bucco-dentaire.

Autant vous prévenir. Brosser les dents de son chien ou de son chat n’est pas toujours chose facile. Votre vétérinaire pourra vous aider et vous conseiller sur la technique. Elle n’a rien de compliquée en soi, mais l’idéal est de pouvoir y habituer l’animal dès son plus jeune âge.

Plutôt que la brosse, il est possible d’utiliser un doigtier. Dans tous les cas, pas question de faire boire votre compagnon et de lui demander de recracher, comme chez le dentiste ! Les animaux sont doués, mais tout de même pas à ce point. La composition des dentifrices leur permet d’avaler le produit sans danger. 

Les chats sont prédisposés au tartre et chez les chiens, ce sont principalement les petites races qui sont concernées. Un manque d’entretien chez un chihuahua pourrait, par exemple, avoir pour conséquence des pertes de dents dès l’âge de trois ans ! 


Envisager un détartrage


Certains éleveurs assurent que l’on peut « gratter » soi-même les dépôts dès lors que l’on surveille régulièrement sa formation. Mais un jour ou l’autre, il faudra envisager le détartrage par le vétérinaire. C’est quasi incontournable. Cela se pratique sous anesthésie « légère », par ultrasons. Généralement, l’animal est déposé le matin à jeun à la clinique et récupéré l’après-midi même. 

Il existe aussi des friandises spécialement adaptées. Leur mastication, tout comme celles de certaines croquettes haut de gamme, ont en quelque sorte l’effet mécanique de la brosse. Hill’s a par exemple développé dans la gamme Precription Diet disponible chez les vétérinaires la formule T/D pour les chiens et chats souffrant de problèmes bucco-dentaires. Là aussi votre vétérinaire pourra vous en expliquer l’intérêt. 

On peut également donner à son chien ou à son chat des os conçus pour eux ou bien récupérés chez le boucher. Dans ce dernier cas, il faut choisir un gros os de bœuf ou de veau. Ceux de poulet ou de lapin sont à proscrire. Fins, ils peuvent se casser et se piquer dans la gorge de l’animal. Ceux de porc donnés en trop grande quantité peuvent être responsables de constipation. 

Inspecter les dents de son chien et de son chat doit devenir un rituel. Une dent cassée, un abcès ou n’importe quel traumatisme dans la bouche peut avoir des répercutions sur d’autres organes.

Ces petits bobos ne sont surtout pas à prendre à la légère. Détectés et soignés à temps permettra au chien et au chat de manger normalement, sans souffrir, et assurera une bonne partie de son bien-être. 


Des prothèses pour les chiens ! 

Il existe des prothèses dentaires pour les chiens ! Leur pose est assez fréquente dans le monde du chien de travail. En effet, mordre la manche de l’Homme d’attaque (appelé de nos jours Homme assistant) sur les terrains de sport canin peut entraîner des traumatismes. Certains chiens y laissent parfois une dent !

Pour pouvoir poursuivre leur carrière, le vétérinaire a donc recours à la pose de prothèse en acier, voire en céramique dans certains cas. La dentisterie est d’ailleurs une spécialité de la médecine vétérinaire. 





SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : Paul Hill / Hiro -  Fotolia.com

Friandise
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure