layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité des chats

Deux chats Sacré de Birmanie dans le luxe du Bristol

Deux chats Sacré de Birmanie dans le luxe du Bristol

Article publié le : 23/09/2015

En 2010, le palace parisien le Bristol accueillait Fa-raon, un chat Sacré de Birmanie. Depuis juillet 2014, il a été rejoint par Kléopatre, un chat de la même race. Luxe et volupté pour ces deux matous…

Après Fa-raon, arrivé à l’hôtel Bristol en 2010, c’est au tour de Kéopatre, un second chat de race Sacré de Birmanie, de faire son entrée dans le célèbre palace parisien. 

Tendre et câline, joueuse et délicate, Kléopatre a tout de suite su se faire adopter par le pacha du palace ! 

Elle est aujourd’hui la compagne idéale de celui qui, jusqu’alors, symbolisait l’unique âme féline du Bristol.

Fa-raon a accueilli en véritable gentleman la nouvelle venue au sein de son élégante demeure.

Il lui a fait arpenter les couloirs de l’hôtel, découvrir les somptueux salons, déambuler dans les jardins à la française et partager avec elle son coin favori : le comptoir de la conciergerie !

Complice et amicale, la chatte se prête aux jeux des plus petits et accepte en ronronnant les caresses de chacun.

Son arrivée marque l’agrandissement de la famille du Bristol et témoigne, une nouvelle fois, de l’importance des valeurs familiales générées par ce palace d’exception.

 

De prestigieux cadeaux pour les chats du Bristol

 

L’année dernière, pour son troisième anniversaire, Fa-Raon avait reçu de la Maison Goyard un somptueux collier nœud papillon «Oscar» en toile et cuir noir, ainsi qu’une écuelle en bois de peuplier recouvert de toile aux motifs de chevrons et rehaussée de garniture de cuir. Elle avait été personnalisée à son nom en lettres vertes ombragées fuchsia, couleurs du Bristol.

Kléopatre, tout comme Fa-raon avant elle se verra offrir par la prestigieuse Maison un collier nœud papillon «Oscar» ornée d’une médaille en argent personnalisée de chez Christofle.

Malletier fondé en 1853, la Maison Goyard, propose également des accessoires pour animaux de compagnie.

 

L’appartement des deux chats… "tagué" par un artiste ! 

 

Kléopatre et Fa-raon auront l’immense plaisir de voir décoré par l’artiste Renk leur appartement au Bristol.

L’artiste Street Art recouvrira les murs avec des tags du mot «chat» décliné en toutes les langues ainsi que ceux des prénoms des deux chats.

 « Je me réjouis de l’arrivée de Kléopatre qui va tenir compagnie à Fa-Raon en lui apportant, ainsi qu’à nos hôtes et nos employés, douceur et sérénité », assure Didier Le Calvez, Président Directeur Général du Bristol.

« Tous deux veilleront désormais à la destinée exceptionnelle du premier palace parisien qu’est le Bristol », conclut-il

 

Comment et pourquoi le chat est-il entré dans les maisons ? 

« Les origines domestiques du chat sont apparues dans les pays tropicaux entre le Tigre et l’Euphrate, actuellement entre l’Irak et la Syrie, aux alentours de 10 000 ans avant J.-C., là où les premières tentatives d’urbanisation se dessinèrent et où la culture céréalière, et notamment l’épeautre, vit le jour », explique Jean-Yves Gaucher, vétérinaire amoureux des chats

Le chat fut donc domestiqué pour devenir le gardien des récoltes et ainsi préserver des rongeurs les réserves accumulées pour l’hiver.

Pour le Dr Jean-Yves Gaucher, « les agriculteurs, et plus tard le reste de la population, se sont peu à peu aperçu des qualités du félin » :

• Le chat est propre et il sent bon (il accorde plus de deux heures par jour à sa toilette).

• Le chat dispose d’un caractère infantile comparable à celui d’un bébé : comme lui, il recherche les caresses et le contact physique. Sa douceur est agréable.

• Le chat a une conversation : il ne miaule qu’en direction de l’Homme. Avoir un chat à la maison, c’est donc avoir quelqu’un à qui parler. Le chat a un rôle de medium. Il est le confident de tous dans une maison.

• Le chat ronronne et ce son, composé de basses, est synonyme de quiétude et de tranquillité. Le ronronnement est ainsi reconnu pour ses vertus rassurantes et apaisantes.

• Le chat est joueur. Le jeu est pour lui une activité spontanée synonyme de plaisir. Il suscite chez l’humain le plaisir de s’exprimer et de s’éprouver soi-même.

En plus d’être gardien, le chat s’est donc révélé au fil des époques un délicieux compagnon.

En Europe, le chat représente la vie, le mouvement et la liberté. 

Il est aux États-Unis associé à une image d’indépendance, de courage et de patience. 

En Asie, le chat est davantage un symbole de paix, de fortune et de sérénité de la famille.

 

Le Bristol, pour en savoir plus

Situé au cœur du triangle d’or parisien, l’hôtel Le Bristol Paris jouit d’un vaste jardin à la française, d’une piscine sur les toits de Paris et d’une cuisine 4 étoiles au guide Michelin.

De nombreux palaces sont actuellement en travaux dans la capitale. Le Bristol est depuis le mois d’avril 2014 le premier palace à avoir achevé son programme de rénovation.

Le Bristol Paris

112, rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

Tél. : 01 53 43 43 00 – reservation@lebristolparis.com 

www.lebristolparis.com 

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : Le Bristol Paris

Miaulement Toilette Race de chat Trouble du comportement

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure