layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Coupe d’oreilles, cordes vocales... pratiques interdites

Coupe d’oreilles, cordes vocales... pratiques interdites

Article publié le : 22/09/2015

Chez un certain nombre de races, la coupe d’oreilles était autrefois autorisée. La Convention européenne de la protection animale l’interdit. Tout comme l'ablation des griffes et des cordes vocales. 

Chez un certain nombre de races, notamment les chiens de berger et quelques dogues, la coupe d’oreilles était autrefois autorisée. La Convention européenne de la protection animale l’interdit. Tout comme l'ablation des griffes et des cordes vocales. 

Depuis le 1er mai 2004, la coupe d’oreilles (otectomie) est prohibée en France. Cela résulte de l’application de la Convention européenne de la protection animale qui en interdit la pratique au même titre que l’ablation des griffes ou des cordes vocales (tant chez les chiens que chez les chats). 

Pour ce qui est des oreilles, une exception peut cependant être accordée en cas de problème de santé majeurs et après décision du vétérinaire.

Dix-huit races sont concernées par l’interdiction de l’otectomie (dogue allemand, argentin, am’staff, boxer, dobermann….). Il en résulte pour elles un changement dans leur physionomie. Dorénavant, cela leur confère une « allure » plus douce, un regard plus tendre aussi parfois. 

 

Pratique ou esthétique ? 

Cette opération qui devait être pratiquée sous anesthésie par un vétérinaire, n’avait pas que des visées esthétiques. Les bergers et éleveurs professionnels évoquent notamment la diminution du risque de blessures, que ce soit dans les fourrés ou les taillis, lors de bagarres entre chiens entre eux ou lors de travail sur troupeaux. 

Cela limitait également les risques d’infection. Les chiens à oreilles tombantes y sont davantage prédisposés. 

Après pas mal de réticence, les passionnés des chiens concernés se sont finalement habitués au nouveau look de leurs races de prédilection. Le seul inconvénient : les oreilles tombantes sont davantages sujettes aux infections : épillets, gale… D’où l’importance d’inspecter régulièrement les oreilles de son chien et de consulter en cas de troubles : mauvaise odeur se dégageant des pavillons, grattages, secouage de tête… 

Et la queue ?

Parmi les actes chirurgicaux destinés « à modifier l'apparence d'un animal de compagnie à des fins non curatives » interdits par la Convention européenne de la protection animale figure aussi la caudectomie (coupe de queue). 

La France bénéficie encore à l’heure actuelle d’une dérogation. Bien moins douloureuse pour le chien que l’otectomie, la coupe de queue est effectuée dans les dix premiers jours de vie de l’animal. Ce sont les chiens de berger, de chasse, et d’utilité principalement qui sont concernés.

 


SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

 

Photo  : La Maison d'Este/www.maisondeste.fr

Race de chien

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure